Escapades parisiennes

Paris découvrez le Marais

Partons en balade à Paris. Je vous emmène dans le quartier du Marais où je suis allée traîner au cours du mois d’avril. Le quartier est très connu et réputé et par endroit il y a beaucoup de touristes. Mais en cherchant bien il est possible d’y découvrir des petites rues tranquilles, authentiques et chargées d’histoire.


L’histoire du quartier du Marais

Le Marais est un quartier historique de la capitale. Il s’étale sur le 3ème et 4ème arrondissement sur la rive droite de la Seine.

À l’origine, cette zone de Paris n’était qu’une vaste zone de marécages où seules les grenouilles et autres batraciens proliféraient à leur aise.

Au XIIème siècle, différents ordres religieux s’y installent, dont un bien connu, celui des templiers. Au siècle suivant, ce quartier périphérique intègre la capitale et attire la riche bourgeoisie parisienne. Elle s’y fait construire de somptueux hôtels particuliers qui pour certains subsistent encore aujourd’hui.

Au cours du XVIIIème siècle, la noblesse locale délaisse ce quartier pour d’autres. Ce sont alors des artisans et des ouvriers qui prennent possession des lieux, en bâtissant dans les cours intérieures des ateliers de confections.

Les grands travaux de Paris qui ont lieu au cours du XIXème affectent peu le quartier qui conserve ainsi encore aujourd’hui le charme des petites rues d’autrefois.

Différentes communautés se sont succédées dans le Marais. La communauté juive est bien sûr la plus connue dans l’histoire. Elle s’y était installée en masse principalement autour de la rue des Rosiers pour fuir les persécutions dont elle faisait l’objet dans l’est de l’Europe. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, 25 000 personnes de ce quartier furent arrêtées et déportées. On trouve d’ailleurs dans ce quartier du Marais, le musée d’art et d’histoire du judaïsme et le mémorial de la Shoah.

 Dans les années 1960, est lancé sous l’impulsion d’André Malraux un programme de sauvegarde et de préservation du quartier qui est désormais, largement fréquenté par les touristes et recherché par les classes aisées.


Découverte du quartier du Marais

Les archives nationales

C’est ici que commence ma promenade. Me voici rue des Francs-Bourgeois, très précisément devant l’hôtel de Soubise. Ce dernier, édifié entre 1705 et 1708 par Pierre- Alexis Delamair pour le prince François de Soubise et son épouse, abrite depuis 1808 sur décision de Napoléon les archives nationales. Il est possible de rentrer gratuitement dans la cour d’honneur. Ainsi on peut admirer l’œuvre de l’architecte qui très habilement su tirer profit de cet ancien manège à chevaux. Il persuada même Mme de Soubise de l’agrémenter de colonnades soutenant un promontoire permettant ainsi de fermer l’espace. L’ensemble y va ainsi de son petit effet.
Sur la façade de l’hôtel, quatre statues trônent en représentation des quatre saisons.

bâtiment des archives nationales
Statues des archives nationales

À l’est du bâtiment, une allée permet d’accéder à un petit jardin très agréable (en accès libre). Celle-ci était dans l’ancien temps nommée la ruelle de la roche et permettait aux habitants de rejoindre la rue Vieille-du-Temple.

jardin des archives nationales
Jardin des archives
lilas

Il faut savoir que les archives nationales englobent aujourd’hui plusieurs hôtels particuliers et occupent tout un « pâté de maisons ».


Autour des archives nationales

Un peu plus loin, je me trouve à l’angle de la rue Vieille-du-Temple. Juste là se dresse un vestige de l’hôtel particulier Hérouet détruit en grande partie en 1944 au cours d’un bombardement. Ne subsiste que la tourelle.

hôtel particulier Hérouet
Hotel Hérouet

En poursuivant le tour du « pâté de maisons » de l’ensemble des archives nationales, on trouve rue des Quatres-Fils de belles demeures construites sous Louis XIII ainsi que des hôtels particuliers. Mention spéciale à celui de Clisson avec ces deux tourelles datant du XIVe siècle. Elles sont magnifiques.

Maison du XIVe
Maisons du XIVe

Dans les rues du Marais

Autour des archives nationales

Je poursuis en empruntant les rues adjacentes plus calmes. Tout au long de mon parcours, je découvre des façades d’immeubles finement sculptées, des hôtels particuliers et des cours d’immeubles intimes et confidentielles où j’ai réussi à me faufiler.

Cathedrale Ste croix des Arméniens
Cathedrale Ste croix des Arméniens
38 rue de Poitou

Place des Vosges

Un peu plus à l’Est, se trouve la place des Vosges. Il s’agit de l’une des places les plus anciennes de la ville. Les façades en briques rouges des immeubles qui la bordent sont magnifiques. Sous les arcades, restaurants et galeries d’art invitent le visiteur à flâner. Un vrai régal.


La rue du Trésor

En redescendant vers la rive droite de la Seine. Il existe une petite impasse charmante bordée d’arbres, de restaurants et de boutiques. Cette rue du Trésor est un régal et pourtant elle n’est pas spécialement surfréquentée. C’est assez étonnant quand on voit le monde qui déambule rue Vieille-du-Temple où se trouve cette dernière. Cela dit, je ne vais pas m’en plaindre, j’ai pu y faire de belles photos et lorsque j’y suis retournée quelques jours plus tard avec miss-Mini nous y avons pris notre goûter.

Rue du Tresor Marais Paris
Rue du Tresor Marais Paris

Vers la rive droite de la Seine

Dernière partie de cette balade dans le Marais. Me voici en route vers les rives de la Seine. Cette partie du Marais comporte là encore pas mal de petites rues et d’escaliers sympathiques. Mais ici la foule est déjà plus importante, car nous sommes tout proche du quartier de Notre-Dame.

Maison médiéval
Maison médiéval
Rue Cloche Percé
Mémorial de la Shoah
Mémorial de la Shoah

Le mot de la fin…

J’espère que la découverte du quartier du Marais vous aura donné envie d’y aller. C’est un quartier extraordinaire qu’il ne faut absolument pas zapper si vous venez à Paris.

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Reply
    koukou42
    16 mai 2019 at 13 h 25 min

    Lors de nos escapades Parisiennes, nous aimons déambuler en ce quartier et prendre un thé chez Mariage.
    Je ne connais pas cette jolie rue du Trésor.
    A chaque visites les découvertes se renouvelles à qui sait fureter.

    Philippe.

    • Reply
      Cecile
      21 mai 2019 at 13 h 05 min

      Je suis tombée sur la rue du Trésor complètement par hasard et je l’ai aimé immédiatement 🙂

  • Reply
    Claude
    17 mai 2019 at 7 h 53 min

    Les photos sont superbes et on redécouvre des endroits que l’on croit connaitre et que l’on ne voit même plus

  • Reply
    Anne LANDOIS-FAVRET
    21 mai 2019 at 16 h 22 min

    Merci pour la balade ! Je connais le quartier, mais je n’ai pas souvenir d’être passée par la rue du Trésor, elle est très joli ! Tu n’es pas passée près du musée Carnavalet ? Il doit être à côté de Archives, mais il me semble qu’il est fermé en ce moment.

    • Reply
      Cecile
      4 juin 2019 at 15 h 02 min

      Effectivement il est fermé en ce moment 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.