Scroll to Content

Nous nous retrouvons pour ce 1er août avec notre RDV #EnFranceAussi sur un thème qui cette fois m’a bien donné du fil à retordre. Choisi par Plume du blog Expériences en Famille.il s’agissait de méditer sur une « Curiosité », vaste domaine. Après maintes tergiversations, j’ai fini par arrêter mon choix sur le cimetière des chiens situé en bord de Seine sur la commune d’Asnières.

Crée en 1899 par Georges Harmois, un publiciste et Marguerite Durand, fondatrice du journal «la Fronde», ce cimetière est unique en son genre. Gérer aujourd’hui par la commune, on y compte près de 869 concessionnaires venant de la France entière et quelques-uns de l’étranger.

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

Si ce cimetière porte la dénomination « des chiens », on y trouve également chats, oiseaux, lapins, poules, poneys, chevaux, et même un singe !! En parcourant les allées, il n’est pas rare de tomber sur des messages poignants gravés dans les pierres tombales par des maîtres, reconnaissants et empreints de l’affection qu’ils leur portaient.

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

cimetière des chiens

[row]
[column lg= »6″ md= »12″ sm= »12″ xs= »12″ ]
cimetière des chiens
[/column]
[column lg= »6″ md= »12″ sm= »12″ xs= »12″ ]
cimetière des chiens
[/column]
[/row]

Mais attention, il y a aussi de sacrées célébrités, ici c’est un peu le Père-Lachaise des animaux.  On peut y trouver la tombe de Rintintin, Prince of Wales qui fit 406 apparitions sur la scène du théâtre du gymnase entre 1905 et 1906, Kroumir le chien de Henry de Rochefort mort de chagrin quatre jours après son maître et bien d’autres encore.

Des monuments sont aussi érigés à plusieurs endroits du cimetière pour rendre hommage à la bravoure de certains comme celui de Moustache, mascotte de la grande armée entre 1799 et 1811, Barry un chien qui vécut au XIXe siècle et qui sauva près de 40 vies et qui fut tué pour la 41e ou bien encore celui rendant hommage aux chiens policiers victimes du devoir.

cimetière des chiens

cimetière des chiens

C’est une curiosité, il faut bien l’avouer, qu’il est très intéressant de venir découvrir si un jour vous passez dans le coin (la visite est payante 3€50). Pour la petite anecdote, j’ai travaillé à deux pas de ce cimetière pendant trois ans et je n’y avais jamais mis les pieds. Alors merci encore EnFranceAussi

Il est l’heure de notre petit concours. Tentez de remporter ce mois ci l’encyclopédie de voyage sur « Paris secret » offert par notre partenaire préféré Galimard !! Pour cela rien de plus simple :

  • Il suffit de commenter sur un des articles du rendez-vous (le miens par exemple ou un autre ou les deux 🙂 )
  • Et de commenter sur la page Facebook du rendez-vous, (en indiquant le blog sur lequel vous avez mis votre commentaire).

Tirage au sort à la mi-août (règlement complet du concours ICI)

[row]
[column lg= »6″ md= »12″ sm= »12″ xs= »12″ ]

[/column]
[column lg= »6″ md= »12″ sm= »12″ xs= »12″ ]

[/column]
[/row]

Publié par:

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

Commentaires

  1. Une vraie curiosité, en effet!

  2. Rintintin ? Oh la vache mon enfance. J’ai vu Elvis aussi.
    Ces sépultures n’ont rien à envier à celle du Père Lachaise.
    Merci Cécile, c’est une belle est émouvante découverte.

  3. C’est vraiment un lieu étonnant, très curieux… Merci pour la découverte !

  4. Merci Cécile pour cette découverte… je connaissais son existence mais c’est le seul des « grands » cimetières parisiens que je n’ai pas encore visités ! 🙂

  5. Vraiment insolite ce lieu, j’en avais vaguement entendu parler, sans savoir si c’était vraiment réel. Certaines tombes sont très touchantes.

    • Et bien oui c’est bien réel et en effet c’est très émouvant. il y plein de beaux messages gravés, plein de reconnaissance des maîtres pour leur animal qui leur a surement tant apporté pendant de longues et belles années.

  6. c est la première fois que j entends parler de ce type de cimetière en région parisienne
    elles sont belles en plus ces tombes

  7. Le genre d’endroit où je ne peux pas aller sans pleurer :/

  8. je l’ai visité cette année aussi et je l’ai adoré! C’est exceptionnel ce genre d’endroit!

  9. Pour le coup, tu tombes vraiment pile dans le thème du mois. Je suis assez stupéfaite par tes photos. Mais j’ai du mal à comprendre l’attachement que certains portent à leurs animaux.

    • On s’attache forcement à son animal de compagnie. Quand notre chien est mort c’était le drame. Je n’aurai pas été jusqu’à lui prendre un concession au cimetière parce cela n’est pas dans mes croyances (cela vaux pour moi également je ne souhaite pas être mise six pieds sou terre). Mais je peux le comprendre. Pour certains leur animal c’est souvent leur seul famille le seul être qu’ils ont pour se raccrocher au monde. Un animal de compagnie c’est un vrai membre de la famille.

  10. Quelle belle surprie, une vrai curiosité … mais pourquoi faire payer l’entrée ? Si ton chien y est enterré, il te faut aussi payer à chaque fois … Je reste bouche bé

    • C’est uniquement payant pour les visiteurs. Pour les personnes ayant une concession c’est gratuit. L’argent récolté permet de financer une partie de l’entretien du parc mais surtout il est utilisé pour faire fonctionner la maison des chats qui est située au fond du cimetière. C’est un endroit où les visiteurs ne peuvent pas rentrée mais dedans les chats errants peuvent venir si reposer et trouver de la nourritures et des soins.

  11. Je n’ai jamais entendu parler de ce cimetière alors que j’ai habité juste à coté pendant 6 mois !
    J’avoue que quand j’ai vu le titre de ton article, cela m’a fait pensé au film ‘Cimetière’ tiré du roman de Stefen King .
    Bon heureusement le cimetière d’Anière fait moins peur, il est plutôt touchant avec tous les mots que les maitres ont laissé sur la dernière demeure de leur fidèles compagnons. (je n’ose même pas imaginé le prix de la concession !)

  12. Depuis que je suis petite j’entends parler de ce cimetière des chiens sans y etre jamais allée alors que j’ai habité tout près et qu’actuellement je n’habite pas non plus très loin.
    Merci pour cette promenade. J’irai peut être un jour 🙂

    • Tu sais j’ai travaillé trois ans juste en face et pas une fois j’ai eu l’idée de traverser pour y aller me balader. De prime abord ce n’est pas le genre de lieu où je vais me promener. Sans ce thème je ni serai peu être jamais allée.

  13. Tu vois j’ai beau adorer les animaux, je trouve ça quand même un peu bizarre de les enterrer avec une pierre tombale et tout le bazar !
    Pour le coup c’est une vraie curiosité cet endroit-là !

    • Personnellement je ne le ferais pas pour mes bêtes mais je peux comprendre l’attachement extrême que certain peuvent avoir envers leur animal. Pour un chien ou un chat passent encore, bon par contre pour les poules et les lapins suis vraiment dubitative….

  14. C’est vraiment bizarre comme endroit ! J’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre les motivations pour faire une telle tombe à son chien, chat ou surtout lapin. Pourtant j’ai eu un chat que j’aimais beaucoup mais de la à l’enterrer sous une dalle de marbre… Encore pour les grandes célébrités comme Rintintin why not mais bon, en tout cas ça à l’air d’etre une visite sacrément originale !

  15. Ça alors, quelle surprise ce cimetière ! Pour être une curiosité, pas de doute, c’en est une ! Par contre question éthique je reste un peu dubitative sur le principe… On a beau adorer son animal de compagnie et le considérer comme un membre de la famille, de là à lui prendre une concession dans un cimetière, et lui mettre une pierre tombale exactement comme on le ferait pour nous (sur une de tes photos j’ai lu gravé « à mon fils bien-aimé… »), perso ça me semble un peu excessif. Je me demande si les gens fleurissent les tombes à la Toussaint comme on le fait… Quant à payer pour y aller, comme on paierait une entrée pour une quelconque visite, même si la recette va à une cause honorable, ça me chiffonne un peu aussi…. Peut-être changerai-je un jour d’avis, on ne sait jamais. En attendant, bravo en tout cas pour la trouvaille, et merci pour le partage de cette curiosité pour le moins inattendue et surprenante.

    • Tu as la même réaction que beaucoup d’autre et je suis du même avis. Je respecte ce choix mais je n’irai pas jusque là avec mes propres bêtes aussi aimés soient elles. Dans tout les cas c’est un endroit très particulier qui mérite une petite visite. C’est pour le moins original 🙂

  16. Moi, j’ai fait mieux que cela, quand ma pauvre chatte CALICO est décédée d’un cancer à 13 ans (soit environ 70 ans humains) j’ai inhumé son urne cinéraire… Dans la tombe de mon Père !

    J’étais bon ami avec le responsable du cimetière où Papa dort désormais pour l’Eternité (???)

    Comme ma pauvre gamine féline ne fréquentait pas d’autres chats de son vivant, et des chiens encore moins, j’estime qu’elle n’avait strictement rien à faire dans le cimetière d’Asnières en compagnie de parfaits inconnus pour elle… Donc sa place c’était de rester, pour toujours, auprès de ceux qui furent sa Vraie famille durant sa trop courte vie.

    J’estime que chaque cimetière devrait posséder une partie de sa superficie réservée à l’inhumation de nos animaux de compagnie, lorsque ceux-ci nous quittent (toujours trop rapidement)…

    Après tout il existe bien dans certains cimetières, l’enclos des petits enfants, ceux qui sont décédés avant d’avoir atteint les cinq ans…

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.