Menu
Paris

Les petites rues de Paris

Les petites rues de Paris intimes, insolites ou cachées sont mes endroits préférés de la capitale. J’aime partir à leur recherche où parfois tomber dessus au hasard de mes balades. En voici quelques-unes.


Le bonheur est dans les petites rues de Paris

Ce que je trouve fascinant à Paris, c’est la multitude de petites rues qui donnent d’un seul coup l’impression d’être à mille lieux des grandes artères parisiennes, si bruyantes. Parfois, je repère ces petites rues avant mon départ et parfois, je tombe dessus totalement par hasard. Je vous propose de les découvrir maintenant. 


La rue Crémieux

Célèbre notamment grâce aux instagrammeurs qui viennent s’y faire prendre en photo, les habitants de la rue Crémieux sont aujourd’hui en guerre contre tout ce tapage médiatique. Située à quelques pas de la gare de Lyon, cette petite rue est envahie par les touristes attirés par les photos retouchées à outrance et publiées en masse sur Instagram. Aussi, par respect pour eux, j’ai longtemps hésité avant de m’y rendre. D’ailleurs, je n’y suis pas allée exprès. J’ai préféré y passer à l’occasion d’une sortie avec mes enfants. Toujours par respect, je me suis montrée le plus discrète possible lors de ma prise de vues.

De plus, je dois avouer que la rue Crémieux ne m’a pas transcendée plus que cela.   Pour moi, d’autres ruelles de Paris moins connues ont bien plus de charme. Mais cela est une histoire de goût et comme vous le savez, les goûts et les couleurs cela ne s’explique pas.


La cité industrielle

Nous sommes ici au dans le 10ème arrondissement de Paris. Je suis tombée sur cette impasse complètement par hasard et le charme a opéré immédiatement.


La cour Damoye

Cette rue piétonne, relie la place de la Bastille à la rue Daval. Fermée la nuit par des grilles, elle permet en journée de quitter quelques instants le tumulte de la place. Si vous passez dans ce quartie rne manquer pas de faire une halte au Café des Chats.


Villa Léandre

Découverte lors d’une sortie photo dans le quartier de Montmartre, c’est la première petite rue de Paris que j’ai découverte et qui m’a inspiré cet article.  Depuis j’ai eu l’occasion de repasser par la villa Léandre, et ce avec toujours autant de plaisir (article ici). Encore une fois, loin de la foule qui s’agglutine au pied de la basilique, c’est le calme qui domine pour le plus grand bonheur de tous.

La villa Léandre a des petits airs de ruelles londoniennes avec ses belles maisons de style anglo-normand.  L’une d’entre elles (N°10) fait d’ailleurs un clin d’œil au 10 Downing street de Londres où réside le premier ministre britannique.


Rue du Trésor

Il s’agit ici plutôt d’une impasse. Située dans le quartier du Marais en perpendiculaire de la rue Vieille du Temple, cette rue abrite des restaurants et des boutiques où il fait bon de s’arrêter pour déjeuner. Je vous conseille vivement le restaurant « le Trésor » qui sert une délicieuse cuisine. Malgré la proximité de la rue Vieille du temple très animée il est étonnant de constater le silence ambiant. Bizarrement on se mettrait même à chuchoter pour préserver ce dernier.


Cour du commerce Saint-André

Cette ruelle très animée notamment le week-end et le soir permet de passer du boulevard St Germain à la rue Saint-André des arts, en plein coeur du quartier Latin. En arpentant les pavés de ce passage à ciel ouvert, vous plongerez au cœur de l’histoire de Paris. Placée dans le fossé de l’enceinte Philippe Auguste qui délimitait la ville de Paris, la Cour du Commerce Saint-André a hébergé un grand nombre de penseurs et de révolutionnaires tel que Rousseau, Diderot, Montesquieu, Danton, Marat et Robespierre. Il existe de nombreux vestiges de ces différentes époques mais le plus célèbre est le café le Procope qui est le plus vieux café de Paris ouvert en 1686 et qui a vu défiler un certain nombre de ces personnages.


La Cité des Fleurs

Permettant de passer de l’avenue de Clichy à la rue de la Jonquière, vous serez immédiatement conquis par la Cité des Fleurs. Le charme opère dès le passage de son portail. Construite en 1837, cette allée piétonne, interdite aux chiens, répond tout de même à quelques exigences architecturales afin de conserver une certaine unité à l’ensemble. Paris réussit, le résultat est totalement dépaysant et savoureux à souhait notamment au printemps lorsque la végétation prend pleinement possession de la cité des Fleurs.


Le passage Geffroy-Diderot

Comme son nom l’indique, nous parlons ici d’un passage, mais non couvert à la différence d’autres passages de la capitale. Situé dans le 17e et reliant le boulevard des Batignolles à la rue des Dames, il se démarque avec les façades colorées des commerces et autres ateliers d’artistes présent ici. L’autre particularité du lieu, ce sont les petits drapeaux qui flottent dans la rue. Ils proviennent du magasin Abeille qui fabrique drapeaux et banderoles et qui est installé dans ce passage.


La rue des Thermopyles

Rue méconnue du 14e arrondissement de Paris, la rue des Thermopyles est un havre de paix pour ses habitants. Découverte en hiver, il semble qu’elle soit tout aussi charmante au printemps lorsque les glycines en fleurs parfument la ruelle. Elle démarre au 89 de la rue Raymond Losserand et se prolonge par des petits jardins et un square avant de déboucher sur la rue Didot.


D’autres petites rues et ruelles viendront certainement enrichir cette collection au gré de mes balades parisiennes. La capitale regorge de lieux comme ceux là. Il faut juste prendre le temps de les chercher et surtout prendre le temps de les savourer.


A propos de l'auteur

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

12 Commentaires

  • Sabrina
    21 mai 2019 at 8 h 41 min

    C’est vrai,c’est un vrai bonheur ces petites rues. Et tes photos les subliment tellement.

    Répondre
  • Anne LANDOIS-FAVRET
    22 mai 2019 at 15 h 35 min

    La rue Crémieux a connu un succès fulgurant, j’y suis allée il y a quelques années, c’était moins plein que maintenant.
    Connais-tu la Campagne à Paris ? C’est dans le 20ème et c’est très mignon ! 🙂

    Répondre
    • Cecile
      4 juin 2019 at 15 h 03 min

      Oui je connais j’y suis déjà allée. Je n’avais pas pu faire beaucoup de photo car il y avait beaucoup de travaux de voiries. Mais du coup tu me donnes l’idée d’y retourner 🙂

      Répondre
  • eimelle
    22 mai 2019 at 20 h 48 min

    on se croirait tout, sauf à Paris! Belle série!

    Répondre
  • koukou42
    27 janvier 2020 at 11 h 43 min

    N’étant pas fan des artères bruyantes et bondées, nous découvrons de temps en temps lors de nos escapades Parisiennes des petits trésors de quiétudes que sont ces  »villa », rue et passage au charmes parfois surannés.

    Répondre
    • Cecile
      27 janvier 2020 at 14 h 04 min

      Et ça n’est que du bonheur ☺️

      Répondre
  • tania
    31 janvier 2020 at 18 h 19 min

    merci pour la balade
    j’adore Villa Léandre pas l impression d’ être à Paris

    Répondre
    • Cecile
      1 février 2020 at 9 h 06 min

      Et il y en a plein d’autres encore !!

      Répondre
  • voyage au Mexique
    2 février 2020 at 15 h 19 min

    Superbes clichés, ça nous rappelle des souvenirs avec ma femme! Bravo!

    Répondre
    • Cecile
      7 février 2020 at 15 h 44 min

      Ravie que cela vous rappel de bons souvenirs. A bientôt

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.