La Corse

St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates

Suite de notre séjour, cette fois nous avons atteint la Haute-Corse, et ce pour une semaine. Comme tout bon touriste que nous sommes, notre première journée est consacrée à la découverte de notre proche environnement, c’est-à-dire St Florent et le désert des Agriates.

En ce dimanche matin, c’est à pied que nous partons de notre camping U Pezzo (retour d’expérience sur ce camping icipour gagner le centre-ville. Il faut savoir que le centre du village est séparé de la route où se situent les campings par le port de plaisance et un bras d’eau qui se jette dans la mer. En été une partie du bras s’assèche, permettant de rejoindre les deux « rives » sans faire un immense détour par la route et en longeant simplement la mer. Sur le plan, cela parait donc largement faisable, mais en théorie c’est raté puisque cette année point d’assèchement, dû aux pluies trop importantes du printemps (voyez-vous cela trop de pluie en Corse !!). Bref nous sommes donc contraints de longer la route et même si la distance est raisonnable (2km200) en plein soleil et avec le trafic routier, c’est très bof !!

St Florent et le désert des Agriates

St Florent

St Florent et le désert des Agriates

La plage en face du camping au petit matin

St Florent et le désert des Agriates

Nous arrivons donc au centre-ville, en eau et déjà avec une mauvaise image du village au vu du trafic et du monde. St Florent nous fait penser au premier abord aux villages de la Côte d’Azur certes jolis, mais surfréquentés en été. La découverte de St Florent est assez rapide et nous conforte dans notre premier ressenti, quelques petites ruelles grimpe vers la citadelle, c’est joli ok mais voilà sans plus à notre goût. Je ne m’étendrai pas plus voici les photos du village :

St Florent

La Citadelle

St Florent

St Florent

La ruelle

St Florent

La placette

St Florent

St Florent

St Florent
St Florent

St Florent

Rue commercante de long du port

St Florent

Nous redescendons en direction de l’office de tourisme, pour nous renseigner sur les différents moyens de nous rendre sur les fameuses plages du désert des Agriates.

Heu d’accord, mais en fait c’est quoi ce fameux désert ?

Oui, vous avez raison, commençons par les présentations :

 Les Agriates c’est un vaste territoire constitué, de collines rocheuses, de vallons, de cours d’eau temporaires et de marais. Son immensité est couverte de maquis et sa superficie avoisine les 15 000 ha et possède un littoral long de 40km. 

Une seule route traverse le désert des Agriates, loin du littoral, longue de 32 km environ (compter environ 1h de route entre St Florent et L’ostriconi)

carte-routiere-agriates
St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates
St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates
St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates

L’ultime relais ouvert en été uniquement d’où partent les navettes en 4X4

Au vu des photos à l’aspect plutôt désertique du lieu, vous l’aurez compris l’attrait  principal des Agriates, ce sont ses plages. Parce que voyez-vous les plages des Agriates ça donne ça :

plage_de_saleccia

Plage de Saleccia. Photo de l’OT de St Florent

Ah bah oui ça donne envie !! Mais (et oui parce qu’il y a gros gros, mais) il n’est pas possible de les atteindre en voiture dit « classique ». Zone ultra protégée oblige.

Donc plusieurs options :

La première à pied : de St Florent pour atteindre la plage des Agriates la plus proche (celle du Lotu) il faut marcher environ 2h30 (en plein soleil je le rappelle) pour atteindre la suivante (celle de Saleccia) rajouter 1h ou 1h30 selon le chemin que vous prenez. J’ai appris à me méfier des temps donnés vu que nous doublons pratiquement systématiquement ces derniers, j’avoue donc que la perceptive de marcher autant pour plonger dans une eau turquoise sur une plage de rêve aussi belle soit elle, avec 40 degrés, le pique-nique, les jeux de plages et trois enfants…là comme ça…ça ne me tente pas du tout et la tribu est du même avis !!

tourisme-agriates

Deuxième possibilité, en bateau : Plusieurs compagnies proposent de vous y conduire (cf cette compagnie, celle qui nous a semblé la plus souple en matière d’horaires, car certaines autres imposent un horaire de retour en fonction de l’horaire de départ), mais au final l’addition est salée en été 30€/ personnes pour atteindre la plage de Salleccia et 20€ pour celle du Lotu (12€ pour les -10 ans). Soit entre 92€ et 150€ pour nous cinq. Sachant que la plus belle des plages reste celle de Salleccia (Il est possible de combiner les deux plages moyennant un sur plus bien évidemment ou à la force de vos mollets à vous de voir).

Enfin la dernière, le 4×4 : En mode navette depuis le relais de Casta sur la route des Agriates. Pour rejoindre Saleccia  compter 20€/pers et 10€ pour les -10 ans. Total 90€ pour cinq.

Voilà vous savez tout. Maintenant notre point de vue : Oui c’est surement très beau oui nous avons failli nous laisser tenter, mais non nous n’y sommes pas allés (du moins pas à celle-ci je vous explique après) parce que voyez-vous, quitte à payer ce prix j’entends bien y passer la journée entière, histoire de rentabilisé un max la dépense. Mais des plages, depuis le début de notre séjour, nous en avons vu (des très belles d’ailleurs) et nous avons surtout vu comment cela se passe avec nos enfants. Ok ils adorent l’eau, ok ils adorent jouer dans le sable, ok ils aiment s’allonger et bronzer au soleil, mais 2h-3h grand max. Au-delà on a le droit à :  “c’est quand qu’on rentre, j’ai trop chaud, je m’ennuie, la sable ça gratte et ça colle avec la crème solaire….” Bref, vous voyez le genre. Vous comprendrez donc pourquoi je suis super frileuse à débourser une telle somme pour 3h de baignade !!

St Florent et le désert des Agriates

Superbe plage du côté de Cargese pas mal tout de même

Nous avons donc opté pour une ultime alternative. Grâce à ma copine blogueuse Mitchka du blog FishandChild, partie en Corse avec sa super tribu en octobre 2015, nous avons découvert la plage de l’Ostriconi. Situé à l’entrée du désert (Ou de sa sortie selon votre sens de circulation) cette dernière présente l’immense avantage de pouvoir être atteinte à pied en 30min depuis le parking l’été et un peu moins hors-saison vu qu’il est possible de se garer plus prêt du sentier qui y mène. Son côté sauvage entouré de marais et d’un bras d’eau nous a beaucoup séduits sur les photos que Mitchka a publiées dans son article à lire ICI. Et le lieu est à la hauteur de nos espérances sur le chemin qui mène à la plage.

St Florent et le désert des Agriates
St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates

St Florent et le désert des Agriates

Plage de l'Osticoni

Plage de l'Osticoni

Plage de l'Osticoni
Plage de l'Osticoni

Malheureusement nous ne sommes pas en automne et c’est donc une plage bondée qui nous attend au bout. Le vent est en plus très fort ce jour-là sur le bord de mer donc autant vous dire qu’il y a de grosses vagues et qu’on mange du sable. L’expédition est donc légèrement écourtée, mais cette plage de par son environnement sauvage nous a beaucoup plus (il faudrait juste penser à enlever les gens la prochaine fois 🙂 🙂 )

Plage de l'Osticoni dans le désert des Agriates
Plage de l'Osticoni

dsc_0016

Hollidays 2016 Corsica

Plage de l'Osticoni

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Reply
    Sylvie
    27 novembre 2016 at 11 h 56 min

    Du désert des Agriates, nous avons seulement parcouru en voiture la longue route qui le traverse dont tu parles, lors de notre périple d’une journée à la découverte du Cap Corse, histoire de voir à quoi ressemble cette partie de la Corse. Evidemment nous n’avons pas eu le temps de nous arrêter dans les villages, et encore moins de découvrir ces fameuses plages de rêve si difficilement accessibles. Tu penses bien que cela m’aurait bien plu, mais logeant à Corte cette semaine là ce n’était pas du tout au programme. Eh oui, on ne peut pas tout faire, il faut bien faire des choix ! Cela dit, pour une prochaine fois, je ne dis pas non… Et pour nous le choix sera vite fait : ce sera à pied bien sûr 😉 Par contre nous avons beaucoup aimé la traversée du désert des Agriates en voiture. C’est vraiment très particulier, un monde vraiment à part, et les paysages sont de toute beauté. Merci pour ce joli partage qui fait remonter tous ces beaux souvenirs à la surface…

    • Reply
      Cecile
      28 novembre 2016 at 15 h 01 min

      L’idée de faire cette balade a pied me tente mais pas en pleine été en pleine chaleur franchement non. Je garde donc cela pour le jour où j’aurai enfin la chance de pouvoir partir hors saison. Je suis sure en plus que la balade n’en sera que plus car en été forcement c’est ultra méga fréquenté !! Et puis en effet on ne peu malheureusement pas tout faire.

      • Reply
        Sylvie
        28 novembre 2016 at 16 h 05 min

        C’est sûr que l’idéal c’est de pouvoir partir hors saison ! Je ne suis vraiment pas fan quand il y a plein de monde, mais là je me disais que vu que c’est difficile d’accès, il y a peut-être un peu moins de monde sur ces plages, non ? C’est beau de rêver ! Sinon je n’avais pas vraiment pensé au problème du soleil… Habituée plus à randonner à la montagne qu’à la mer, en altitude on est rarement gênés par la chaleur. C’est vrai que je supporte bien le chaud mais là du coup là tu me mets de doute quand même pour cette rando en plein été… Il va peut-être falloir que je revoie ma copie. A réfléchir…

  • Reply
    LadyMilonguera
    28 novembre 2016 at 18 h 30 min

    Une région qu’il va vraiment falloir que je découvre lors de mon prochain séjour en Corse…

    • Reply
      Cecile
      3 décembre 2016 at 8 h 42 min

      Ah oui absolument c’est a ne pas manquer !!

  • Reply
    Anne
    5 décembre 2016 at 20 h 40 min

    J’y suis allée en bateau une journée il y a 10 ans, et j’en garde un merveilleux souvenir!

    • Reply
      Cecile
      7 décembre 2016 at 13 h 27 min

      Un jour aussi nous le ferons !! Il faut en garder pour la prochaine fois 😉

    Laisser un commentaire