village
Bretagne,  Ille-et-Vilaine,  Rdv #EnFranceAussi

Saint-Suliac

Lors de nos congés de la Toussaint, nous avons mis le cap sur le nord de l’Ille-et-Vilaine à Saint-Suliac. Grande passionnée de Bretagne, je ne me voyais pas vous parler d’autre chose pour ce nouveau RDV #EnFranceAussi de février. Car la passion, c’est le thème que nous a proposé Inès du blog les Millet du 62.


Quelques mots pour commencer

La Bretagne est l’une des régions françaises que j’apprécie le plus et ce par tous les temps. Je l’aime d’ailleurs encore plus lorsqu’elle est désertée des touristes comme c’est souvent le cas à la Toussaint et en février. La Bretagne est pour moi un endroit où j’ai vraiment l’impression de me ressourcer. J’aime la beauté de ses côtes déchiquetées battues par la mer et le vent. J’aime son patrimoine, sa musique, son ambiance et ses bons produits du terroir. J’ignore si ce sont mes très lointaines racines bretonnes qui parlent où tout simplement un coup de cœur entre elle et moi, mais quoi qu’il en soit, entre la Bretagne et moi, il y a une histoire forte et passionnée.


Nous avons déjà fait deux séjours dans le Finistère. L’un à la pointe de Crozon-Morgat et un autre sur la côte nord dans la baie de Goulven. Cette fois-ci, nous avons posé nos valises en Ille-et-Vilaine et plus précisément dans le magnifique village de Saint-Suliac classé parmi les plus beaux villages de France. Placé idéalement sur l’estuaire de la Rance. Il permet de découvrir facilement St Malo, Dinan, Dinard, Cancale et bien d’autres endroits encore.

Le seul hic de cette semaine fut la météo, catastrophique. La pluie et le brouillard ne nous ont pas lâchés, rendant nos escapades plus difficiles. Heureusement, ce séjour avec des amis nous a permis de nous reposer, de prendre une bonne bouffée d’air frais vivifiante, mais surtout de passer de bons moments ensemble et de manger des crêpes !!


Le Village de Saint-Suliac

Situé sur la rive droite de la Rance, Saint-Suliac formait anciennement une presqu’île ceinturée par un bras appelé le Bras de Châteauneuf. Aujourd’hui, le village est niché au creux d’une anse de la rivière qui forme une sorte d’amphithéâtre. il est encadré au nord par la pointe de Grinfolet et au sud par la pointe du Garot, d’où l’on peut d’ailleurs apercevoir à marée basse les vestiges d’un ancien camp fortifié Viking.

À l’origine du village, il y a un monastère, fondé par St Suliac au 6ème siècle. Il meurt en 606 et donne ainsi son nom au bourg actuel. Il ne reste rien de ce monastère. L’église, elle, date du 12ème siècle et connut maints conflits durant lesquels elle fut mise à rude épreuve. Les maisons datent pour la plupart du 17ème siècle et sont blotties les unes contre les autres dans d’étroites ruelles (appelées ruettes) pour se protéger des vents marins. Elles font désormais tout le charme de Saint-Suliac où il est vraiment très agréable se promener.


Balade dans Saint-Suliac

C’est donc tout naturellement que dès le premier jour nous avons chaussé nos baskets et sommes partis faire le tour du village. Nous nous sommes aussi aventurés jusqu’à la pointe du Garot, où nous nous sommes perdus entre mer et chemins boueux forestiers.  La balade fut tout de même très belle et nous a permis de rencontrer un habitant du village enjoué et ravis de nous parler de son petit coin de paradis.


Autour de Saint-Suliac, la Rance

Malheureusement, le temps peu clément ne nous a pas laissé la possibilité de faire le tour de la Rance comme nous aurions aimé le faire. Mais un arrêt impromptu au retour de Dinan nous a permis de photographier celle-ci au niveau de la Cale de Mordreuc.

Autre endroit que nous aurions aimé explorer, les deux moulins situés à la sortie de Saint-Suliac. Nous passions presque chaque jour devant et depuis notre gite il aurait été facile de nous y rendre le temps d’une balade. A défaut de pouvoir réaliser celle-ci, nous avons fait un arrêt depuis la route le dernier jour de notre séjour. Le soleil n’a pointé le bout de son rayon que cette après-midi-là, juste de quoi nous révéler au soleil couchant toute la beauté de la Rance et de ses moulins

Vallée de la Rance

Le Moulin à blé de Beauchet

D’abord construit en bois en 1542, il est reconstruit sous sa forme actuelle en 1882 après un incendie. Installé sur une sorte de digue, c’est un moulin dit « à marée » avec un bassin de retenue d’eau qui se rempli en fonction de celle-ci. Il cesse son activité en 1980 mais reste ancré dans le patrimoine industriel de la région.

Moulin

Le moulin de Quinard

A quelques centaines de mètres plus loin, un autre moulin à marée plus grand se dresse sur la Rance. Pour en savoir plus sur lui je vous laisse avec Lili du blog Jolis Voyages qui nous en parlait lors d’un précédent RDV #EnFranceAussi.

Moulin et vallée de la Rance

Le mot de la fin…

Durant le reste de notre semaine nous avons découvert St Malo, Dinan, Dinard et Cancale et nous avons (re)découvert le Mont Saint-Michel. Le dernier jour, nous avons eu droit à une après-midi ensoleillée. Cela nous a permis de longer la côte et d’admirer toute la beauté de cette Bretagne que j’aime temps et que je chéri avec passion.


29 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.