Scroll to Content

Avant de quitter le Lot pour la Corrèze, nous ne pouvions pas échapper à une petite visite de deux sites majeurs, Rocamadour et le Gouffre de Padirac. Si, il a quelques années, alors que étions prêt de Sarlat La Caneda nous avions renoncé à venir jusque là, cette année nous avons décidé de nous en approcher malgré la foule de pèlerins et de touristes.


Si vous ne les avez pas encore lu, je vous invite à découvrir les deux premiers articles sur le Lot :

Rocamadour

La cité sacrée de Rocamadour, agrippée à sa falaise telle une suspension au-dessus du vide, mélange audacieux de maisons et de chapelles se mérite à la sueur de nos fronts déjà transpirants en cette chaude journée d’été. Du château qui couronne cette audacieuse construction, une plongée vertigineuse de quelque 150 mètres au fond duquel serpente le ruisseau de l’Alzou. Autant vous dire que le panorama est spectaculaire presque divin diront certains.

C’est en toute fin de journée que nous le découvrons après nous être garés sur un parking un peu à l’écart de la ville.

paysage vallée de la dordogne

Pour visiter et admirer la basilique Saint-Sauveur, la crypte Saint-Amadour, classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et la chapelle miraculeuse, l’une des 7 chapelles bâties au creux du rocher qui abrite son joyau, la Vierge Noire vénérée depuis plus d’un millénaire, il n’y a pas cinquante solutions, il vous faudra monter ou descendre 216 marches. Peu importe le sens que vous choisirez, vous transpirerez faites-moi confiance.

Viallage de Rocamadour

Si comme nous, vous vous croyez malin en pensant que descendre toutes ces marches pourrait être un bon plan, sachez que pour retourner au parking une superbe côte toute aussi ardue que les marches, vous attend à la sortie de la ruelle principale de Rocamadour (cadeaux des dieux les amis 😊).

Pour les moins courageux il vous reste la solution de l’ascenseur payant. À vous de voir.

Eglise de Rocamadour

Situé sur le chemin de St Jacques de Compostelle, Rocamadour attire un grand nombre de pèlerins et de touristes. Personnellement nous avons été un peu surpris de la taille du village même de Rocamadour qui finalement se résume à une simple ruelle commerçante jouant à fond la carte du pèlerinage. Ne cherchez pas de petits fromages du même nom, ce n’est pas ici que vous en trouverez à ma grande déception. Nous nous sommes donc consolés avec l’achat de vin de noix 😉…quoique à la vue de la côte à remonter ensuite l’eau bénite aurait été plus judicieuse 😊 😊


Le Gouffre de Padirac

Le Gouffre de Padirac est une cavité naturelle monumentale située près de Rocamadour. Il fait partie des gouffres les plus emblématiques et est le premier site souterrain de France. L’orifice fait 35 mètres de diamètre et le gouffre plonge à 75 mètres de la surface du causse. Au fond, à 103 mètres sous terre, coule la rivière de Padirac qui s’écoule dans un réseau de galeries de plus de 40km !

Entrée du Gouffre de Padirac

Un peu plus d’un kilomètre de galeries est ouvert au public. Après une descente en ascenseur ou à pied au fond du gouffre, nous prenons place sur une barque manœuvrée par un batelier. Cette partie est déjà fascinante et les explications de l’audioguide et du batelier passionnantes.

Ainsi nous apprenons que c’est Edouard-Alfred Martel qui en 1889 décide de plonger au cœur du gouffre. Subjugué par ce dernier il souhaite très rapidement partager cette découverte avec le plus grand nombre. C’est ainsi que le 1er novembre 1898 a lieu la première visite du gouffre de Padirac.

La suite de la visite se fait à pied et permet de découvrir successivement la Grande Pendeloque, stalactite de plus de 60 mètres de long, suspendue au-dessus du Lac de la Pluie, le Lac des Gours (succession de barrages naturels) et la Salle du Grand Dôme, 94 mètres sous plafond !!!

La visite dure environ une 1 h 30 et elle nous aura tous fasciné. Pour avoir toutes les informations pour préparer votre venue je vous invite à consulter directement le site du gouffre de Padirac. Attention ce dernier étant un site classé remarquable il attire forcément beaucoup de touristes en été. Alors je vous conseille fortement d’anticiper plusieurs jours voire plusieurs semaines en amont l’achat de vos billets.


Le mot de la fin…

Ainsi s’achève cette série sur notre séjour dans le lot. Nous avons adoré ce dernier qui fut trop court à nos yeux. Mais nous y reviendrons pour y découvrir encore de beaux endroits, profiter du calme du patrimoine et de la gastronomie.


Publié par:

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

Commentaires

  1. Magnifique Rocamadour qui se mérite il est vrai. La nuit depuis l’Hospitalet c’est grandiose.

  2. Je suis allée plusieurs fois à Rocamadour et je trouve ce coin magnifique, et les paysages sont vraiment superbes également, c’est un endroit dont je garde un très bon souvenir, sauf un surplus de guêpes la dernière année où j’y suis allée.
    Le gouffre de Padirac est une merveille, c’est encore un lieu du secteur que j’adore, surtout la balade en barque ! 🙂

  3. Waouh, c’est vraiment magnifique. Je ne pensais pas qu’il y avait tout cela dans notre beau pays. Le Gouffre de Padirac est vraiment quelque chose que je voudrais voir. C’est magnifique.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.