Pour des vacances réussies RoadTrip

Premier roadtrip : Ce qu’il faut savoir

Pour la première fois de notre histoire, cet été nous avons opté pour un roadtrip à cheval sur trois pays. Avant de vous raconter plus en détail ce que nous vu, vécu et vaincu, j’avais envie de revenir sur l’organisation de ce voyage. Car même si ce dernier ne s’est pas déroulé au fin fond de la pampa péruvienne, le choix de ce type de vacances mérite tout de même réflexion et organisation. Aussi je vais revenir sur les tenants et les aboutissants (version courte promis) et vous faire part de notre modeste expérience.

Pourquoi un RoadTrip :

Cela faisait plusieurs années que ça me trottait dans la tête. Habituellement, nous partions trois semaines en été. Deux semaines à un endroit en location et une semaine ailleurs, en location ou dans de la famille. Jusqu’à il y quelques années, c’était ce qui nous convenait le mieux. Mais maintenant que les enfants sont plus grands, il nous arrive de vouloir parcourir de plus grandes distances pour aller visiter un lieu assez éloigné de notre location et l’inconvénient majeur est que bien souvent c’est au détriment d’un long trajet aller-retour.

De plus, j’avais très envie de visiter des pays en dehors de la France et le mieux, me semblait-il, était de devenir nomade pour pouvoir explorer plus largement.

Si l’idée était séduisante pour moi, elle l’était moins pour le reste de la famille. Les craintes étaient nombreuses : “On va faire beaucoup de voiture, à bouger tout le temps on ne va pas se reposer, on reviendra crevé”. Certes, ces arguments peuvent s’entendre. J’ai donc laissé l’idée de côté.

Et comme le proverbe le dit si bien, “tout vient à point à qui sait attendre”, cette année, le roadtrip s’est imposé à nous.

Le dur choix d’un itinéraire des hébergements et le budget :

Tout est parti d’une envie de Portugal. Notre première intention fut de prendre un avion vers Lisbonne, d’y passer une semaine puis de partir vers le sud pour une ou deux semaines de plage de visites et de farniente dans la région de l’Algarve. Seul hic les prix. Avion+voiture+logements, mon cœur a bien failli défaillir.

Rapidement, s’impose le plan B, rallier le Portugal en voiture. Mais depuis la région parisienne, ce n’est pas la porte à côté. La solution, y aller par étape et faire une croix sur le sud du Portugal.

Voici donc notre itinéraire final et le détail des nuitées :

 

Arrens-Marsous : 7 nuit

Salamanque : 2 nuits

Lisbonne : 5 nuits

Nazaré : 2 nuits

Viana-do-Castelo : 3 nuits

Zorraquin : 1 nuit (non prévu au départ)

Salies-de-Bearn : 3 nuits

Nous sommes donc partis 24 jours, avons traversé 3 pays et fait 5075 km !!

 

Les choix des hébergements :

Comme nous voyageons à cinq, il n’est pas question de partir à l’aventure sans rien avoir réservé, surtout en plein mois d’août.  Nous nous y sommes pris dès le mois de janvier et je peux vous dire que pour Lisbonne nous avons eu du mal à trouver un appartement dans la fourchette de notre budget.

Nos choix : 

Arrens-Marsous : Location d’une maison labélisée « Gites de France » réservée via le site.

Salamanque : Location d’un appartement 3 pièces via Booking

La vue depuis la grande terrasse de notre appartement

Lisbonne : Location d’un appartement 4 pièces via Only-Apartments

Nazaré : Location d’une maison via Booking

Viana-do-Castelo : Location d’un appartement 3 pièces par un ami

La vue sur Viana depuis la colline

Zorraquin : Location d’un appartement en résidence Appart’hôtel via Booking

Salies-de-Bearn : Location d’une maison 3 pièces dans une résidence de vacances via Booking

Salies-de-Bearn

Le budget :

Il est toujours très difficile de parler budget tant les choix de chacun en matière d’hébergement, la période à laquelle vous partirez et le nombre de personne voyageant feront varier la balance. Les chiffres que je vais vous donner sont donc donner à titre purement indicatifs. D’ailleurs je ne vous donnerai que le coût des hébergements et des trajets. En ce qui concerne l’alimentation et les sorties vous donner notre chiffrage ne vous aidera pas beaucoup, je peux tout de même vous dire qu’au Portugal l’alimentation est peu coûteuse. Pour visiter Lisbonne, il existe des pass incluant visites et transports, mais je vous en reparlai plus en détail.

Les hébergements : 2358€

Essence (nous roulons au diesel) : 346€ C’est en Espagne qu’elle est la moins cher, un conseil fait le plein avant de passer au Portugal.

Péages : 60€ Nous sommes des adeptes dus hors péages. Ce tarif correspond uniquement aux sections à péages des autoroutes portugaises que nous avons empruntées pour réduire le temps de certains trajets. Le fonctionnement des autoroutes du Portugal est un peu particulier je vous laisse le découvrir ici.

De ce premier roadtrip nous retiendrons :

Penser à bien répartir les kilomètres afin de ne pas faire de façon successive trop d’heures de voiture. Dans notre cas sur la fin du séjour, la fatigue aidant, nous avons ajouté une étape supplémentaire en Espagne. Et même avec cela, nous avons, sur deux jours, parcouru 900 km, c’est beaucoup.

Petit Mac Do espagnol pour digérer les kilomètres

Alléger les bagages !!! Ce fut le méga point noir de ce voyage. Nous sommes partis comme avant, c’est-à-dire chargés, à bloc. Sauf que lors d’un roadtrip on passe son temps à charger et à décharger. Un vrai calvaire. La prochaine fois, chacun aura sa petite valise (je pense que cela permet d’en prendre moins, surtout que nous prenons toujours des locations avec machine à laver) et nous exclurons d’emblée les locations sans draps et serviettes fournis, nous gagnerons une place folle.

énième chargements

Plus de baignade. Les enfants aiment se baigner. Nous savions que le nord du Portugal n’était la destination par excellence pour cela (la mer y est très fraîche et souvent très agitée), mais tout de même nous pensions pouvoir les satisfaire un peu plus. Malheureusement la météo n’a pas toujours été de la partie (nous y reviendrons).

Alors on y va ou pas ?

Et enfin Idée fausse rayée, non, nous n’étions pas plus fatigués à notre retour, malgré 5075 km au compteur 😊.

Nous pouvons conclure que ce fût une très bonne et très belle expérience. Nous avons parcouru de grandes distances (l’avantage du roadtrip) et cela nous a permis de voir énormément de choses. Les enfants ont fait et/ou refait connaissance avec leurs cousins espagnols et moi j’ai pu revoir ma grande copine du collège (12 ans que nous ne nous étions pas vus). Il y a donc eu au cours de ce voyage beaucoup d’émotion. Si si des larmes ont été versées. Mais je vais m’arrêter là pour le moment la suite dans quelques jours. Nous commencerons bien évidemment par le commencement ; les Hautes-Pyrénées.

Surtout si de grands voyageurs roadtripiens passent par ici, n’hésitez pas à nous laisser vos précieux conseils d’experts 😊.

 

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Reply
    Estelle
    28 septembre 2017 at 18 h 07 min

    Quelle épopée, 3 pays. Nous le roadtrip c’est ce qu’on préfère, changer de lieu chaque jour, mais nous n’avons pas toute une tribu derrière nous, c’est largement plus simple, je le reconnais.
    C’est sûr que t’enlève les serviettes et les draps pour 5 et tu gagnes une valise entière en place. Je sais même pas comment vous avez tout fait rentrer dans la voiture. Je ne vois pas de coffre de toit.

    • Reply
      Cecile
      30 septembre 2017 at 9 h 34 min

      Le principe m’a énormément plus, j’espère pouvoir réitérer l’année prochaine. En peaufinant un peu on devrait être au top 🙂

  • Reply
    Mitchka
    29 septembre 2017 at 17 h 48 min

    Une belle première aventure ! Je suis ravie que tu aies pu concrétiser ce petit rêve du road-trip en famille. C’est vrai que les valises c’est la plaie. L’année dernière, on avait réduit nos vêtements au strict minimum mais comme on campait c’était quand même la guerre !! Bon il me tarde de lire la suite de vos aventures portugaises.

    • Reply
      Cecile
      30 septembre 2017 at 9 h 37 min

      Je confirme c’est les valises ce fut le truc relou du voyage. L’année prochaine j’ai un autre roadtrip dans la tête mais il nécessite de prendre dans un premier temps l’avion, nous n’aurons donc pas le choix, il faudra réduire les bagages.

  • Reply
    tania
    29 septembre 2017 at 20 h 44 min

    moi j suis team sans voiture
    mais j imagine ce que ça du être avec 3 enfants et la voiture remplie
    ravie qu tu ai pu concrétisé cette envie
    le Portugal c la claque au niveaux des prix le choc est dur au retour
    on attend la cuite

    • Reply
      Cecile
      30 septembre 2017 at 9 h 39 min

      C’est vrai que le Portugal est une destination peu cher c’est surement pour cela qu’elle attire tant de monde. J’en reparle bientôt

  • Reply
    Chacha Aventurière
    30 septembre 2017 at 15 h 12 min

    Notre 1er roadtrip date de 2014 en Californie, on étais limité à la base puisque la 1er partie se faisait en avion. Mais malgré tout, Lolipopo avait une toute petie place sur la banquette arrière. Depuis, on a visité la Toscane en roadtrip, là c’est Ryanair qui nous a imposé des limites de bagages. Cette année à 4 on avait prévue une grande voiture avec un grand coffre, et c’était le pied. On a très vitre trouvé comment mettre les bagagges et c’était plié pour tout le reste du voyage. On adore les roadtrips, mais comme tu dis que c’est crevant. Donc on alterne dans nos modes de voyages, parce que les vacances c’est aussi du farniente.

    • Reply
      Cecile
      2 octobre 2017 at 10 h 01 min

      Le fait de prendre l’avion impose de suite de limiter le contenu des bagages. Mais forte de cette expérience nous améliorerons le concept au prochain voyage.

  • Reply
    Authentik Vietnam
    24 octobre 2017 at 12 h 23 min

    Merci de votre très bon article <3

    • Reply
      Cecile
      24 octobre 2017 at 18 h 01 min

      Merci ravie qu’il vous est plus 🙂

    Laisser un commentaire