Menu

L’heure des grandes vacances a sonné pour notre tribu. Pour ce cru 2016, c’est en Corse que nous avons choisi de passer deux semaines. Mais avant cela, nous avons prévu une escale de quelques heures à Nice.


Notre arrivée à Nice

Nous avons quitté la région parisienne vers 5h du matin, afin d’éviter le monde. Nous arrivons à nice autour de 15h30 en ayant évité le plus gros du trafic routier. Le voyage se déroule sans aucun problème. Nos deux ados armés de leur téléphone et de leur casque vont même dormir un peu. Pour la plus jeune c’est plus compliqué. Elle ne va pas fermer l’oeil du voyage et nous allons en payé le prix un peu plus tard dans l’après-midi.

Pour cette courte escale, nous avons choisi l’hôtel des Flandres, rue de Belgique tout près de la gare afin de pouvoir stationner la voiture plus facilement. Nous avons également prévu un petit sac à dos avec le nécessaire pour cette unique nuit (organisée la famille !!).

Hôtel des Flandres - Nice - www.niceartphoto.fr/Valery Trillaud
Hôtel des Flandres Nice (photo du site de l’hôtel)

C’est le moins cher que nous ayons trouvé en plein centre de Nice qui en plus disposait d’une chambre familiale pour cinq (plutôt rare). Bon alors ce n’est pas le grand luxe, mais la chambre est grande, au dernier étage et avec un petit balcon, plutôt sympa. La literie est confortable. La salle de bain est elle aussi spacieuse avec un WC et une fenêtre, par contre elle mériterait un bon coup de rafraîchissement (pour plus de photo cf le site). Le lendemain matin, un petit déjeuner copieux nous attend, en plus à 7h du mat’ nous sommes les premiers à en profiter !! Donc en gros pour une nuit c’est parfait.


Notre découverte de Nice

Nous avions prévu d’aller nous balader dans cette ville que nous n’avions jamais explorée. Pourtant pendant longtemps, nous avons été en vacances à Cannes à quelques kilomètres de là où les parents de papa-trotteur ont un petit appartement fort agréable. Nous en avons profité quand nous n’avions pas encore les enfants, puis quand ils étaient petits et que nous n’étions pas contraints par les vacances scolaires. Ensuite, nous avons déserté pour d’autres destinations. Durant ces séjours, nous avons navigué beaucoup, mais nous n’avions jamais fait de halte à Nice, pour la simple raison que Nice, franchement ça ne m’emballait pas plus que cela. Je préférais mille fois aller vadrouiller dans tous les petits villages de l’arrière-pays ou explorer le parc du Mercantour.

Alors aujourd’hui, je n’en attendais guère plus, mais l’occasion y était alors pourquoi ne pas en profiter.


Hommage pour la ville de Nice

Il est environ 17h lorsque nous quittons l’hôtel. Nous prenons la direction de la promenade des Anglais. La semaine précédente, le 14 juillet, a eu lieu le terrible attentat après le feu d’artifice. Un moment festif pour toutes ces familles, qui a tourné au drame. Ce dernier nous a encore plus touchés que les précédents. Parce que cette fois-ci ce sont des familles comme la nôtre qui ont été touchées. C’était eux, mais cela aurait pu être nous. Pour la première fois de ma vie j’ai ressenti la peur. La vraie. Celle qui vous prend aux tripes. Celle qui vous dit que demain vous serez peut être vous aussi touchés. Pour la première fois de ma vie, je ne me suis plus sentie en sécurité dans mon propre pays. J’ai eu peur pour mes enfants, pour mes proches et pour notre avenir à tous.

Parce que les enfants ont eux aussi été touchés par ce drame, nous avions tous besoin de rendre hommage aux victimes de cette tragédie. Aussi c’est vers la promenade des Anglais que nous nous dirigeons en premier afin de nous recueillir.

Lorsque nous arrivons au jardin Albert 1er, près du monument du centenaire, se dresse le kiosque, tant vu à la télévision. L’émotion nous saisit immédiatement. C’est ici qu’ont été rassemblées les innombrables peluches, mots divers et bougies. Il y a beaucoup de monde, mais un silence bouleversant y règne. Il n’y a pas de mots pour décrire de tels instants (aujourd’hui encore rien qu’en écrivant ces quelques lignes, la peine et le chagrin me submergent). Je vais donc m’arrêter là, quelques photos prises en ce lieu parleront, je pense, d’elles-mêmes.

Il nous faudra un petit moment pour reprendre nos esprits, mais pour les enfants il faut continuer à avancer, c’est notre premier jour de vacances la vie doit continuer malgré tout.


Dans les ruelles de Nice

Nous poursuivons vers la vieille ville de Nice. Déjà en quittant notre hôtel et en arpentant les premières rues de cette ville, j’ai immédiatement aimé Nice, un coup de cœur voilà c’est le mot !! Nous avons adoré cette balade dans les ruelles étroites et colorées, pleines de saveurs et d’odeurs méditerranéennes. C’est le sud, un parfum d’Italie et de bien-être. Ça commence bien ces vacances !!


Douloureuse ascension

Enfin bien….presque bien serait un terme plus approprié. Parce lorsque j’écris plus haut « Nous avons adoré cette balade…..», je devrais plutôt dire papa-trotteur et moi, pour commencer, avons adoré cette balade, puis les ados qui au départ ont surtout soufflé quand on leur a montré la méga côte que nous allions prendre pour atteindre le parc du château (mais après ils ont adoré, si si c’est vrai). Quant à Mimi-Trotteuse…..Comment je vous la sers ? En charpie ou en menus morceaux ? Plus pénible ? Non je ne crois pas que cela soit possible. Vous vous souvenez, plus haut j’ai écrit qu’elle n’avait pas dormi en voiture. Alors forcément quand on est debout depuis 4h du matin et qu’on a 7 ans et demi, arrivé à 18h30 on commence à avoir un peu de mal, bah oui !!!

Alors elle n’a fait que pleurer, râler et jouer sa pauvre malheureuse. Bref elle nous a franchement cassé les pieds. Mais que ni-ni nous n’avons pas cédé (de toute manière, nous étions déjà loin de l’hôtel alors parti pour parti autant aller jusqu’au bout). Nous sommes restés le plus calme possible. En arrivant au parc de la colline du château, papa-trotteur et les ados sont montés voir la cascade et moi je me suis installée sur un banc avec Mini. Nous nous sommes posées un instant afin de calmer les esprits de chacun. Dix minutes plus tard, nous pouvions continuer la promenade et rejoindre la troupe à la cascade.


Le mot de la fin…

Nous redescendons du parc à travers d’autres belles ruelles de Nice où se mèlent les douces senteurs du sud. Mais nous n’aurons pas le temps de nous y attarder car tout le monde à faim et est fatigués. Direction le Mac Do repéré plus tôt près de l’hôtel (pour ma salade niçoise je reviendrais toute seule !!). Puis enfin tous au lit car demain il nous faut nous lever très tôt. Corsica Ferries nous attend pour la traversée vers la Corse.

A propos de l'auteur

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

4 Commentaires

  • Chacha Aventurière
    11 août 2016 at 7 h 06 min

    Que d’émotions dans ton article..Oui, j’ai pleuré et alors ? Je suis humaine.
    Très belles photos de Nice. Ma visite de Nice remonte aux années 2003/2005, Lolipopo était encore misspopo en poussette.
    Et c’est Nice qui m’a donné l’envie d’aller en Italie.
    Super partage, merci merci merci !

    Répondre
    • Cecile
      11 août 2016 at 10 h 40 min

      C’est vrai que Nice dégage un vrai parfum d’Italie par moment je me suis vue revenir à Rome.
      Merci à toi

      Répondre
  • Sylvie
    19 août 2016 at 14 h 33 min

    Quelle surprise que ce reportage photo consacré à Nice. Moi non plus jusqu’alors je ne m’imaginais pas plus que ça déambuler dans cette ville, mais plus dans les petits villages de l’arrière-pays, et franchement tes jolies photos donnent vraiment envie ! Une idée que je vais me garder sous le coude pour un séjour découverte en hors saison… Merci beaucoup à toi pour cette très belle découverte, qui a du être vraiment très particulière pour vous au vu des douloureux et récents événements… Rien que de voir les photos ça serre le coeur et on est au bord des larmes alors de se trouver « en vrai » sur les lieux, ça devait être vraiment dur et bouleversant.

    Répondre
    • Cecile
      19 août 2016 at 21 h 55 min

      Oui en effet c’était vraiment bouleversant c’était la première fois qu’on se rendait sur les lieux d’un événement tragique et c’était poignant.
      Au delà de cela en effet une vraie surprise cette ville de Nice. Beaucoup de ville qui borde la Côte d’Azur on peut de charme dans ce coin mais là c’est totalement différent. Vraiment Nice mérite une visite je regrette de pas avoir eu plus de temps pour la découvrir mais on y retournera c’est sûr !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.