Menu
Corse / Haute-Corse

Les gorges de Spelunca et la forêt d’Aïtone

En Corse, bien sûr il y a la mer avec ses eaux cristallines et ses plages de sable blanc. Mais il y a aussi la montagne avec ses rivières et ses forêts. Juste derrière le village de Porto, l’arrière-pays corse nous ouvre grand les bras. Pour le découvrir, pas besoin de rouler très longtemps. C’est alors que nous pénétrons au coeur d’un univers unique à couper le souffle. En route pour Les gorges de Spelunca et la forêt d’Aïtone.


Les Gorges de Spélunca

Les gorges démarrent au passage du village d’Ota et serpentent jusqu’au village d’Evisa. Un parcours d’environ 20km à travers un défilé impressionnant de parois rocheuses tombant à pic de manière vertigineuse. Le tout sur une route tout droit sortie d’un autre temps où il est possible de côtoyer cochons et chèvres. Un dépaysement total, un arrière-pays sauvage de toute beauté, que l’on ne trouve nul par ailleurs.

Ota
Ota

Une fois arrivés au village d’Evisa, notre première intention était de garer la voiture et d’atteindre à pied la cascade d’Aïtone. Pour cela in faut compter environ 2h30 A/R via un sentier d’interprétation. Mais il est déjà 11h30. La route des Gorges étant tellement splendide, nous y avons fait moult arrêts pour prendre des photos et admirer le paysage. Aussi, nous décidons de continer notre route pour rejoindre directement à 4km du village l’autre accès à la cascade (10 min à pied). En traversant le village, nous faisons de drôle de rencontre  :


La Forêt d’Aïtone

Quand nous arrivons au point de départ, c’est d’abord un accueil assez spécial qui nous attend. Un énorme cochon, fait ici office de péage du genre : « tu ne passes pas si tu ne me donnes pas ton pique-nique ». Ah bah ouais on ne rigole pas en Corse. Il faut avouer qu’en le voyant au loin nous ne sommes pas très rassurés. Car c’est du bon gros cochon et surtout, on entend les cris des promeneurs qui se font attaquer (dangereux la Corse !!). OK ça fait un peu film d’horreur raconté comme cela, mais je vous jure que l’on hésite à se lancer et les enfants n’en mènent pas large.

Mais finalement nous allons réussir à passer ingonito et déjouer monsieur cochon. Déjà nous avons la chance de ne pas avoir de pique-nique dans nos sac. ensuite, nous profitons de l’arrivée d’un couple et de leurs enfants qui eux qui n’ont pas vu le cochon. Ces pauvres gens déballent tranquillement leurs victailles pour les mettre dans leurs sacs se qui forcement attire la bête. Nous en profitons (lachement) pour nous faufiler sur le chemin et derrière nous, nous les entendons hurler et se débattre pour tenter de sauver ce qui peut l’être.

C’est méchant, mais on a bien rigolé….ok c’est très méchant on aurait pu aller leur filer un coup de main et terrasser la bête, mais non en fait, nous avons joué les bons Parisiens égoïstes que nous sommes et poursuivi notre chemin (et on assume !!!). Bon pour les âmes sensibles rassurez-vous, ils s’en sont bien sortis, ils ont sauvé leur pique-nique et ont entamé la balade eux aussi.

Parenthèse faite, nous voici au cœur de la forêt d’Aïtone.

Cathédrale de verdure portée par  d’élégantes colonnes des pins laricio (pouvant atteindre 52 m de hauteur et une largeur de tronc de 95 cm) et baignée de petites piscines naturelles, la forêt d’Aïtone est un véritable îlot de fraîcheur (ce n’est pas de mon cru, mais de celui du guide Michelin, mais j’approuve à 100%).

Forêt d'Aïtone
Oh encore des cochons !! Mais cela sont inoffencifs

Parfois quand on randonne on fait de drôle de rencontre, certe on peut rencontrer les animaux mais aussi des sculptures en pierre et des chaussures oubliées sur une croix :

Il ne faut guère marcher longtemps pour arriver en haut de la cascade d’aïtone. Les eaux de celle-ci proviennent du torrent portant le même nom et plongent un peu plus bas en une multitude d’autres de manières désordonnées, passant sur d’énormes blocs rocheux. De-ci de-là, des petites piscines naturelles se forment, de quoi rafraîchir et rendre l’endroit merveilleusement beau.

Une fois l’extase du moment et du lieu passé, il est temps de remonter et de trouver un autre endroit un peu moins fréquenté pour pique-niquer et se baigner.


Pause baignade à Ota

Nous redescendons vers Ota, où nous avons repérer un pont génois d’où part un sentier muletier pour les randonneurs avide de grimpette. Ce dernier mène au village d’Evisa en longeant une rivière prisée des baigneurs en été. Au vu du nombre de voitures garées sur le bas-côté de la route, nous craingnons qu’il y est foule. Nos craintes savèrent fondées, mais nous décidons de marcher un peu et l’idée fut payante. En continuant sur le sentier,  nous arrivons rapidement à nous dégoter un coin désert pour nous poser et profiter.


Le mot de la fin…

Rien de mieux que cette pause baignade pour conclure cette belle journée de découverte de l’arrière pays du golf de Porto. Les gorges de Spelunca et la forêt d’Aïtone sont des lieux incroyables à découvrir. En une journée nous n’en avons eu qu’un petit aperçu et il y aurait surement encore beaucoup à en découvir. En tout cas c’est un endroit qui plaira à tous, randonneurs, baigneurs et amateurs de grands espaces.

A propos de l'auteur

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

15 Commentaires

  • tania
    11 octobre 2016 at 8 h 22 min

    Wouah subjuguée de bon matin
    Article top et les photos sont à tomber pour cette découverte
    J ai trop envie d y aller
    Je sais ce que c est qd tu t arrêtes 10000 fois pour les photo

    Répondre
    • Cecile
      11 octobre 2016 at 13 h 45 min

      La Corse c’est juste un endroit incroyable qu’il faut vraiment voir de ses propres yeux. On espère pouvoir y retourner l’année prochaine pour découvrir le sud de l’ile.

      Répondre
  • Sabrina
    11 octobre 2016 at 9 h 27 min

    Quel article sublime.
    J’ai adoré la Corse, mais nous n’avons pas fait la montagne à mon grand regret.
    Ta balade me donne vraiment envie.
    Merci

    Répondre
    • Cecile
      11 octobre 2016 at 13 h 47 min

      Et encore ça n’est qu’un petit aperçu. Nous n’avons pas eu le temps de nous découvrir l’intérieur de l’ile de façon plus approfondit….On va être obligé d’y retourner dur dur !!

      Répondre
  • LadyMilonguera
    11 octobre 2016 at 12 h 02 min

    Voilà un excellent alibi pour retourner en Corse !!! Vraiment magnifique !

    Répondre
    • Cecile
      11 octobre 2016 at 13 h 49 min

      Oui en effet on se laisse facilement convaincre je comprend complètement !!

      Répondre
  • Sylvie
    11 octobre 2016 at 15 h 11 min

    Encore un article qui me permet de me remémorer de délicieux et doux souvenirs… Les cascades d’Aïtone : un endroit rafraîchissant et plein de charme que j’ai franchement adoré. Quant aux gorges de la Spelunca, nous en avons bien profité avec une petite rando qui nous avait menés de « Les deux ponts de Ota » jusqu’au joli pont génois de Zaglia.
    C’est vrai que les cochons un peu partout ça peut être stressant. Heureusement, ils ne sont jamais venus nous embêter et on essayait toujours de les fuir un maximum pour pouvoir être tranquilles… Mais bon ils font partie du paysage Corse, c’est sympa, et à condition qu’ils ne déboulent pas au devant de la voiture, j’aimais bien les voir ici et là sur les bas-côtés avec les vaches…

    Répondre
    • Cecile
      11 octobre 2016 at 16 h 02 min

      C’est exact le long de cette balade que nous avons fait la pause pique-nique en partant du pont génois de Zaglia. La encore une superbe découverte.
      Ce jour là fut riche puisque c’est pour la conclure en beauté que nous avons ensuite fait la balade en bateau dans les calanques.

      Répondre
  • Mitchka
    12 octobre 2016 at 9 h 18 min

    magnifique !! ça confirme mon idée qu’on doit retourner en Corse !!

    Répondre
  • Itinera Magica
    30 octobre 2016 at 23 h 16 min

    Article vraiment magnifique ! Je ne connais pas la Corse, et tu me donnes vraiment envie de m’initier à l’île de beauté. Ces paysages, ces ambiances, c’est superbe. Mais le cochon m’a fait flipper aussi – brrr, le cochon corse 😉
    J’ai un tableau communautaire « France » sur Pinterest, j’ai épinglé ce bel article dessus – si jamais tu as envie d’y participer, n’hésite pas à me le dire, j’en serais ravie !

    Répondre
    • Cecile
      1 novembre 2016 at 17 h 01 min

      La Corse c’est la révélation de l’année chez nous un vrai coup de coeur !! Une ile aux milles merveilles vraiment et ce n’est absolument pas exagéré. Merci a toi pour le partage sur Printerest je ne suis pas encore très familiarisés avec ce réseau mais je vais aller voir cela.

      Répondre
  • SandyJ0613
    2 novembre 2016 at 22 h 12 min

    Bonsoir, c’est un très bel article. J’aime lire et j’adore les photos. J’espère aller en Corse, en septembre 2017. Bonne continuation

    Répondre
  • Mathilde
    23 juillet 2020 at 20 h 57 min

    Ca à l’air d’être un endroit tellement beau ! J’avais prévu de faire une rando cet été dans les Gorges de la Spelunca et si on a un peu de temps on essaierait d’aller à la forêt d’Aïtone, ca a l’air superbe!

    Répondre
    • Cecile
      23 juillet 2020 at 22 h 09 min

      Les deux sont magnifiques mais effectivement si vous manquez de temps il faudra faire un choix. La forêt d’Aitone permet de belles rando qui mènent aux cascades c’est assez sympa à faire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.