Scroll to Content

Après le Lot, nous prenons la direction de la Corrèze. En effet depuis Cuzance où nous logeons pour une semaine nous ne sommes qu’à quelques kilomètres de ce département rural verdoyant et authentique. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tout explorer. Mais ce qui est sûr, c’est que nous avons été enthousiasmé par la Corrèze. Etant restés un peu sur notre faim, nous espérons pouvoir y revenir pour en découvrir plus. En attendant de concrétiser cela, nous avons choisi de visiter deux sites. Aujourd’hui je vous propose de découvrir avec nous le premier, le village de Collonges-La-Rouge.


Le village de Collonges-La-Rouge

Situé au sud de la Corrèze, le village de Collonges-La-Rouge, est le tout premier village à avoir été classé « Plus beaux villages de France ». En effet, ce label qui regroupe aujourd’hui près de 159 villages, fut créé par le maire de Collonges. Son idée était de promouvoir le patrimoine remarquable de ces communes d’exception et leur offrir ainsi une alternative à la désertification rurale.

Ce haut lieu touristique de la vallée de la Dordogne, tire toute sa particularité de sa pierre rouge qui servit lors de l’édification des maisons. Construit sur la faille géologique de Meyssac, Collonges-La-Rouge est bâti en grès chargé à plus de 2% en oxyde de fer. C’est cela qui donne cette couleur si atypique au village et qui attire chaque année une flopée de visiteurs. Pourtant il y a à peine un siècle le village était quasiment à l’état d’abandon.


L’histoire de collonges-La-Rouge

De l’Epoque Gallo-Romaine, il ne reste aujourd’hui à Collonges-La-rouge que quelques vestiges comme l’église et son clocher. La majeure partie des maisons datent de la fin XVe et début du XVIe siècle. Le village devient à cette époque, le lieu de résidence des officiers de justice, d’administration et des hauts fonctionnaires de la Vicomté de Turenne (un village voisin). C’est pour cela que l’on trouve à Collonges un aussi grand nombre de petits châteaux et manoirs ornés de tours et de tourelles.

Après des années prospères grâce notamment à la vigne qui donnait un vin de grande renommée, la prolifération d’un parasite (le Phylloxéra) dissémina cette dernière entraînant le début du déclin du village. Ainsi au XIXe siècle, la cité tombe en léthargie et ses maisons commencent à tomber en ruine. Au XXe l’exode rural termine d’achever Collonges-La-Rouge.

La renaissance de la cité démarre en 1905 grâce au classement de son église aux Monuments Historiques. Suivront au fil des années de nombreux chantiers de restauration qui s’accentueront dès 1965 sous l’action du Maire de la commune Charles Ceyrac (fondateur du label « Plus Beaux villages de France en 1982).


Notre découverte de Collonges-La-Rouge

Aujourd’hui, le cœur du village semble un peu figé tel un décor de cinéma. Beaucoup de boutiques certes très authentiques proposant des produits de la région et surfant sur le côté médiéval de la cité mais je doute qu’il y réside encore beaucoup de villageois. Cela étant, le village de Collonges-La-rouge est une vraie merveille à visiter absolument.

Si les touristes sont nombreux dans les ruelles principales, comme bien souvent, ils le sont beaucoup moins dans celles adjacentes. Le village est entièrement piétonnier. Un grand parking (payant) est à disposition juste à l’entrée du village. Ensuite il est assez judicieux de s’arrêter à l’office de tourisme qui propose gratuitement un plan du village avec plusieurs options d’itinéraire pour le découvrir.

Collonges n’est pas bien grande, en 2h max vous en aurez fait le tour en vous extasiant à chaque coin de rue.


Le mot de la fin…

Nous n’avons absolument pas été déçus par Collonges-La-rouge. Bien que très touristique, le village a su garder son âme authentique sans tomber dans l’exploitation touristique à outrance comme cela est parfois le cas dans d’autres villages. Non loin de là, le village de Turenne est lui aussi classé « Plus Beaux villages de France ». Nous n’avons pas eu le temps de le visiter mais pour être passé juste au pied de celui-ci, il semble tout aussi beau à visiter.


Publié par:

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

Commentaires

  1. J’avais adoré ce village, je ne savais pas tout était parti de là pour le label « plus beau village de France » !
    J’avais également visité Turenne, mais ça commence à dater et je n’ai pas beaucoup de photos, j’en avais gardé un bon souvenir en tout cas !

    • Nous aurions bien aimé nous arrêter à Turenne mais le temps nous a manqué.
      La Corrèze nous a beaucoup plus en tout cas j’espère que nous aurons l’occasion d’y retourner pour en découvrir plus.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.