Scroll to Content

Qui connait le Massif du Sidobre ? Peu de monde en fait et c’est un tort. Situé dans le sud du département du Tarn, nous l’avons découvert un peu par hasard en feuilletant une documentation de la région. Voilà ce qu’on pouvait y lire :

« Prolongement naturel du Massif Central, le plus grand massif granitique d’Europe vous propose des merveilles géologiques qui étonnent toujours. Exploité en priorité par l’industrie pour son granit de qualité exceptionnel (pavé de Champs Elysées et arc de Triomphe) le massif du Sidobre constitue un fabuleux terrain de jeu pour les amateurs de frisson, de mythologie païenne et de flâneries singulières »

Intrigué ? Oui nous aussi alors nous décidons de partir à la découverte de cet endroit si particulier.

Avant tout un peu d’histoire tout de même :

Il y a 300 millions d’années, un magma liquide en fusion était enfoui à plusieurs dizaines de kilomètres de profondeur sous une énorme montagne dont ne subsiste aujourd’hui que le Massif Centrale, la Montagne Noire et le Sidobre. L’érosion et le refroidissement du magma ont donné naissance à une roche cristalline le granit. Pour simplifier on peut dire que le Massif du Sidobre est un énorme bloc de granit de 10 km de long sur 10km de large sur 10 km de profondeur.

Notre précieux guide Michelin, nous propose un itinéraire à travers le massif, nous décidons donc de nous en inspirer.

Première étape :

une mini rando pour atteindre la Cascade du Saut de la Truite. Pour l’atteindre une jolie route qui longe une rivière appelée l’Agout nous met dans une ambiance zen. Verdure, ruisseau, chant des oiseaux….le décor est planté.

Nous garons la voiture, chaussons nos chaussures et hop c’est partie. Le chemin n’est pas très long mais grimpe un peu. Arrivée à la cascade, nous constatons qu’il y a peu d’eau en cette saison mais au printemps cela doit être assez impressionnant.

DSC_0882

DSC_0886

DSC02648

Nous continuons à grimper pour arriver au sommet de la cascade. De là le panorama est grandiose. On se sent tout petit c’est vraiment magnifique. Nous restons un moment à contempler la vue.

DSC_0889

DSC02655

DSC02656

Deuxième étape :

Retour au parking et direction, le village de Ricard la route est magnifique car elle prend doucement de la hauteur tout en étant dans la forêt et offre par  endroit des vues plongeantes sur la vallée de l’Agout.

Le village de Ricard se résume à un regroupement de quelques maisons, loin des sentiers battus le calme règne en maître ici.

DSC02661

DSC02662

DSC02663

Ici s’arrête la partie voiture, c’est reparti pour une ballade cette fois en forêt……à la recherche de drôles de rochers appelés  « les trois fromages et le Roc de l’oie ».

Au départ nous suivons comme indiqué le balisage mais très vite nous perdons notre route, le terrain a été labouré et plus une trace de balisage…nous continuons encore un peu mais il faut se rendre à l’évidence nous ne sommes vraiment pas sur la bonne route mais plutôt dans un chantier forestier…..demi-tour ça râle un peu mais la ballade reste belle on se croirait à Fontaibleau il y a des rochers partout. Nous croisons une colonie qui a l’air tout aussi perdue que nous, on escalade, on grimpe on joue les aventuriers de Koh-Lanta et nous finissons un peu miraculeusement par trouver nos fameux rochers…..enfin le premier surtout « les trois fromages » car nous n’avons jamais trouvé « le roc de l’oie ». Nous en concluons que nous avons peut être pris le parcours dans le mauvais sens car des randonneurs arrivent par d’autres chemins…..mystère il faut dire que le guide Michelin n’est pas un guide de rando les explications sont donc assez sommaires.

DSC_0047

DSC_0893

DSC02660

Bref après deux bonnes heures passées en forêt (au lieu des 3/4h aller-retour annoncé), nous regagnons notre véhicule.

Troisième étape :

En route vers le site majeur du Massif, Peyro Clabado.

En voilà une curiosité qui défie toutes les lois de la pesanteur. Ce blog de granit pèse 780 t. et repose en équilibre sur un socle de très petites dimensions.

DSC_0895

DSC_0053

Pour l’anecdote, on dit que lancer un caillou au-dessus du Peyro Clabado peut changer votre vie. Si le caillou atteint le sommet vous vous marierez dans l’année s’il passe par-dessous et retombe derrière et bien c’est raté !! Qui veut tenter sa chance ?

Un peu plus loin, la rivière des rochers qui porte plutôt bien son nom, car si au départ il y encore de l’eau, au fur et à mesure, celle ci se raréfie pour laisser place à une véritable cascade de rochers.

DSC02665

DSC02666

DSC02667

DSC02669

DSC02674

Dernière étape :

Après une pause déjeuner-goûter vu l’heure déjà tardive, nous prenons la direction du lac du Merle. Ce lieu un brin enchanteur, entouré de forêt, présente la particularité de voir émerger des gros blocs de granit arrondis. Un vrai mystère, une curiosité à voire, un lieu passible agrémenté d’une aire de pique-nique pour une pause détente.

DSC02680

DSC_0904

DSC_0905

Nous repartons enchantés de notre journée dans ce massif si particulier et singulier qui mérite d’être visité  amateur de randonnées  c’est un paradis.

Publié par:

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

Commentaires

  1. Merci pour cette belle découverte car je ne connaissais pas du tout ! Et tu as prononcé le mot magique : « randonnées » ! Alors forcément, tu m’intéresses… Tes photos sont vraiment jolies, et j’adore tout particulièrement ta 1ère photo sur la rivière des rochers : elle est vraiment superbe !

  2. Merci d’avoir partagé votre découverte du Sidobre !
    Si quelqu’un recherche un hébergement sympa pour un découverte plus approfondi (parce qu’il y a une multitude de chemins et rochers à découvrir) vous êtes la bienvenue au Camping Le Plô !!!

    http://www.camping-leplo.fr

  3. Voilà un endroit, la montagne noire, où je me rends chaque année depuis des dizaines d’années. Je confirme que cela gagne à être connu et pas que par les Toulousains 😉

  4. Fabuleux! Evidemment je ne connaissais pas. Merci pour cette belle découverte, cette pépite. C’est impressionnant.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.