Menu

Il n’y a pas forcément besoin d’aller bien loin de chez soi pour trouver l’inspiration et des choses insolites. Dans notre ville, il existe une bâtisse qui aujourd’hui encore laisse le visiteur songeur. Il s’agit du château de la Solitude. Je vais vous raconter sa passionnante histoire.


Cet article participe au RDV #EnFranceAussi du mois d’avril sur le thème « Feu » proposé par Laurianne du blog Un pied dans les Nuages

La folle histoire du château de la Solitude

Le château de la Solitude se situe sur la commune du Plessis-Robinson. Bati dans un petit bois du même nom, c’est une demeure de style néogothique bâti en 1903 par Marie-Philiberte Marquis, riche héritière. Le lieu n’est pas choisi au hasard. Les bourgeois de cette époque aiment se faire construire des « folies » appelées aussi « Solitude ». L’idée est d’avoir son petit château construit dans des lieux isolés et boisés. Et c’est ce qu’est la commune en ce début de siècle. 

Un histoire de chocolat

Mais revenons-en à notre héritière. Elle est la petite-fille de François Marquis, chocolatier parisien très réputé. Ce dernier ouvre en 1818 sa première boutique de chocolat et de thé dans le très célèbre passage des Panoramas à Paris. Son affaire marche bien au point qu’il ouvrira huit boutiques au cours du 19e siècle dans la capitale. 

Au décès de son grand-père puis de son père, Marie-Philiberte, hérite donc de l’immense fortune familiale. La devise « vivons heureux vivons caché » n’est, semble-t-il, pas de rigueur à cette époque. Aussi elle entend bien avec cette demeure faire savoir au Tout-Paris sa belle fortune du moment.

Ainsi sort de terre le château de la Solitude avec ses fioritures, ses ornements en tout genre, ses grandes fenêtres à ogives et ses sculptures.

Marie-Philiberte Marquis y vivra une dizaine d’années. Après sa mort, la demeure est transformée en maison de repos privée. René Viviani, ancien président du conseil, y finira ses jours en 1925. De 1937 à 1956, le château de la Solitude devient la résidence d’une congrégation de carmélites.  Abandonné par les sœurs, c’est le ministère de l’Éducation nationale qui rachète le château et le transforme en collège-foyer d’enseignement technique pour de jeunes mères célibataires.

Le château de la Solitude est définitivement abandonné en 1976. Il sera ravagé par les flammes lors de deux incendies en 1977 et 1978.



Découvrir le château

Aujourd’hui, l’édifice a été mis en sécurité, mais laissé en l’état.  Un grillage assez haut encercle le lieu placé sous vidéo surveillance pour d’évité aux petits malins de le franchir. Mais cela ne gêne en rien les promeneurs qui se baladent dans le bois de la Solitude. Ils restent parfois songeurs devant les ruines du château. C’est en hiver qu’il est le plus facile de les admirer. Au printemps, le feuillage dissimule un peu plus la bâtisse. Le château de la solitude et son bois font partie d’un beau parcours de découverte des espaces verts de ville (Bois de Solitude, bois de la Garenne, étang Colbert et enfin parc Henri Sellier).

A propos de l'auteur

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

27 Commentaires

  • Anne LANDOIS-FAVRET
    1 avril 2021 at 10 h 00 min

    Je crois que tu m’en avais parlé ou en avait parlé ailleurs ! C’est encore un beau reste de bâtisse malgré tous les incidents et incendies qu’il y a eu ! Bah alors, pas de photos de l’intérieur ?! :p :p :p

    Répondre
    • Cecile
      1 avril 2021 at 10 h 02 min

      Malheureusement non j’ai passé l’âge d’escales et les clôtures. La dernière fois que j’ai sauté d’un muret je me suis fait une déchire des ligaments alors j’ai bien compris que fallait que j’évite ce genre de prouesse

      Répondre
      • Anne LANDOIS-FAVRET
        1 avril 2021 at 10 h 04 min

        Ah mince, effectivement, prudence est mère de sûreté, tu as bien raison ! 😀

        Répondre
  • malicyel
    1 avril 2021 at 11 h 16 min

    Waouh j’adore ce type de lieu, merci de ta participation <3

    Répondre
    • Cecile
      1 avril 2021 at 11 h 20 min

      Je voulais parlé de ce château depuis un moment ton thème est tombé à pic

      Répondre
  • Renée
    1 avril 2021 at 11 h 27 min

    Quelle histoire pour ce petit château… c’est très chouette de voir les photos d’autrefois. Et sinon, elles existent toujours ces boutiques de chocolat ?

    Répondre
    • Cecile
      1 avril 2021 at 11 h 35 min

      Non malheureusement les boutiques ont toutes fermées dans les années 50

      Répondre
  • Estelle
    1 avril 2021 at 12 h 05 min

    J’adore, les photos sont superbes. La végétation qui encercle et étouffe le château, très poétique. La bâtisse est encore superbe avec ses détails néogothiques. Ca pourrait tout à fait être le lieu d’un roman sur les secrets de famille à double temporalité.
    Dommage qu’on ne puisse pas voir l’intérieur, mais je comprends que ce soit sécurisé. Les pro de l’Urbex doivent sûrement faire fi de ces grillages.

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 14 min

      Je ne suis pas sure qu’il y ai tant de visiteurs urbex car la ruine est dans un parc fermé la nuit cela obloge donc a franchir deux barrières. Cela doit tout le même arriver.

      Répondre
  • eimelle Toursetculture
    1 avril 2021 at 21 h 32 min

    ces endroits sont fascinants… je pourrais rester des heures à le contempler en imaginant son passé !

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 17 min

      C’est vrai que cette ruine est assez fascinante surtout lorsque l’on découvre la ville. C’est assez rare de concerver une ruine dans une ville ou l’expension urbaine ne fait que croitre. Un bel endroit en tout cas.

      Répondre
  • Lookoom
    2 avril 2021 at 1 h 12 min

    C’est dommage que cela finisse ainsi. Les contraintes de l’héritage et les taxes sur les biens, même lorsqu’ils coutent cher à entretenir et ne génèrent aucun revenu, poussent les particuliers à vendre à des administrations qui ne sont pas capables de leur donner la même attention et les laissent se dégrader.

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 16 min

      C’est déjà pas mal que la ruine est été concervée. Elle aurait pu être totalement rasé au profit de promoteurs immobilier;)

      Répondre
  • Delphine
    2 avril 2021 at 20 h 08 min

    Ca fait une bien jolie ruine, qui gagnerait d’ailleurs à être mise en valeur, surtout si le parc est ouvert au public. Mais bon, j’imagine que c’est une question de budget. Merci pour cette découverte !

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 19 min

      Pendant longtemps son avenir est resté incertain. Je pense que maintenant elle restera ainsi même s’il est vrai qu’une restauration et une reconvertion du lieu pourrait être sympa. Un jour peut-être.

      Répondre
  • Marie
    5 avril 2021 at 11 h 49 min

    Très joli ce château! Je ne connaissais pas mais ça me donne envie d’y aller

    Répondre
  • Anne
    5 avril 2021 at 14 h 34 min

    L’escalier devait être magnifique quand on voit ce qu’il en reste!

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 20 min

      Oui une oeuvre majestueuse en effet.

      Répondre
  • Martine Barbier
    6 avril 2021 at 19 h 41 min

    Un bien joli lieu romantique ! Dommage que cela coûte si cher à entretenir de tels châteaux. Autrefois ce devait être une vraie splendeur !

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 21 min

      Oui en effet cela devait être magnifique. Il y avait même une immense verrière. Ca devait etre quelque chose ce château !!

      Répondre
  • Lucie B;
    8 avril 2021 at 6 h 57 min

    Ah j’adore ce genre de vieille bâtisse abandonnée ! Merci pour la jolie balade !

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 22 min

      contente que cela t’es plus.

      Répondre
  • Sabrina
    8 avril 2021 at 14 h 22 min

    Il est peut être en ruine aujourd’hui mais il reste magnifique. Merci pour cette belle découverte.

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 22 min

      Oui c’est vrai qu’il reste magnifique.

      Répondre
  • Cédric
    12 avril 2021 at 16 h 16 min

    Au-delà du fait que je suis toujours triste de voir de si belles demeures/pièces architecturales partir en ruines, les expéditions d’Urbex sont très souvent fort photogéniques – quand bien faites – et cette série ne déroge pas à la « règle » 🙂
    Si tu me permets cette remarque, je trouve la netteté – étonnamment – un peu juste. Dommage :-/

    Merci pour ce reportage.
    à bientôt,
    Cédric.

    Répondre
    • Cecile
      13 avril 2021 at 16 h 38 min

      Merci à toi d’être passé et merci pour ton avis sur les photos. Prendre la ruine en photo n’est pas toujoours facile avec les grillages qui l’entoure et la végétation cela relève parfois de l’équilibriste. Alors c’est possible que les photos ne soit super nettes.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.