La Corse

Le Cap Corse

Après quelques belles illiminations à Paris et la découverte de notre ville, il est temps de  reprendre le cours de notre épopée corse. Aujourd’hui, c’est le Cap Corse que je vous propose de découvrir et vous n’allez pas être déçu.

Au départ de St Florent :

Depuis notre lieu d’hébergement, St Florent, nous partons un beau matin à l’assaut du Cap. A ce moment-là, nous ne savons pas si nous parcourons l’intégralité des 140 km que compte notre itinéraire programmé. Car maintenant nous sommes rodés aux routes de l’île et nous savons que le nombre de kilomètres compte peu. L’aventure commence par la côte est, sauvage à souhait.

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse
Le Cap Corse

NONZA :


Premier arrêt dans ce charmant village agrippé à la falaise. Village typique du sud avec son église, sa petite place fleurit, ses maisons serrées les unes contre les autres, ses ruelles ombragées et sa tour de défense du 18ème siècle. De là-haut la vue est sensationnelle. Notamment celle donnant sur l’immense plage de galets de schiste amiantifère accumulés depuis 1932. Les galets de cette plage sont en fait les restes d’une ancienne usine d’amiante du village de Canari (fermée en 1965) mais rassurez-vous la plage n’est absolument pas toxique. Comme vous le verrez sur la photo c’est un véritable écran de SMS à ciel ouvert. Les amoureux écrivent leur message d’amour que l’on peut lire depuis le haut de la tour (qu’ils sont romantiques nos amis corses).

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse
Le Cap Corse

Le Cap Corse
Le Cap Corse

LE PORT DE CENTURI :


Alors là, attention c’est notre coup de cœur du Cap Corse. Le port de Centuri c’est un écrin empli d’une sérénité inexplicable niché au creux de la montagne. Le genre de lieu où vous aimeriez être seul à connaitre (ah oui parce que l’été c’est juste la galère pour s’y garer) et où immédiatement vous vous sentez bien. Y séjourner hors saison doit être une pure merveille (pas sûr d’en repartir par contre).

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse
Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse
Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse
Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le port de Centuri depuis la route

LE BOUT DE LA CORSE :


Nous reprenons la route, les paysages de cette côte sont magnifiques. La route est le plus souvent en hauteur et vous plonge dans un monde sauvage digne d’un bout du monde fouetté par les vents. Le temps est souvent changeant, passant du ciel bleu aux nuages gris et sombres donnant à l’endroit un air inquiétant.

C’est ainsi que nous atteignons la pointe nord du Cap. On est à la limite de planter le drapeau tel des aventuriers ayant découvert une terre encore vierge !! Car il faut tout de même préciser que les touristes ont disparu nous avons roulé sur une route quasi déserte durant un bon moment. A notre point d’arrêt ici à la pointe nord du Cap quelques péquins mais on est loin de la foule des grands soirs !! L’endroit est pourtant magnifique. A préciser (oui je sais il y en a des choses à préciser mais c’est important) il est possible de s’approcher sur l’extrême pointe nord du Cap soit via une route (que nous n’avons jamais trouvé d’où les photos de la pointe via la route principale sur la hauteur) soit à pied (il existe un bon nombre d’itinéraires pédestres plus ou moins long pour explorer la zone).

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Voilà le bout du monde….enfin de bout de la Corse !!

MACINAGGIO :


Nous atteignons la côte ouest du cap par cette ville qui ressemble comme posé au milieu de nul part. D’ici, part bon nombre de chemins pédestres pour rejoindre à pied une partie du Cap Corse. Pour notre part pas de marche; il est 14h et il fait près de 35° au thermomètre. Nous avons repéré une plage accessible par un chemin de terre assez périlleux pour nous d’ailleurs, un 4X4 aurait été plus approprié que notre Grand Scenic.

On s’imagine qu’arriver au bout de cette route, la plage de Tamarone nous attendra déserte. Bien évidemment que non puisque cette plage est renommée et inscrite dans tous les guides touristiques. Il y a donc du monde (voilà où ils étaient nos touristes disparus) mais l’eau est transparente et la plage idyllique. Seul bémol, ce jour-là le coin est plutôt venté. Aussi, l’eau, toute prometteuse soit-elle, est finalement un peu fraîche (du genre 22 au lieu des 26 habituels, que voulez-vous on devient difficile après 10 jours en Corse !!). Pour info si vous êtes super courageux, en marchant un peu voire beaucoup, d’autres plages surement plus calmes sont accessibles un peu plus loin en longeant la côte qui remonte vers la pointe nord du Cap.

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

RETOUR VERS ST FLORENT :


Après deux heures de pause bien mérité, nous reprenons la route, cette fois-ci par la côte ouest. Nous avons fait peu d’arrêts le long de celle-ci, car l’on va dire qu’elle présente un aspect plus “classique” que sa copine à l’est. (Ouais ok on devient aussi super difficile en matière de paysages après 10 jours en Corse). La route est moins sauvage et longe en zigzag la côte parsemée de petites plages et marinas. Il faut aussi avouer que nous sommes fatigués, nous avons fait beaucoup de route aujourd’hui et il fait très chaud.

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Le Cap Corse

Ainsi s’achève notre tour du Cap Corse. La balade fut longue, mais belle. Si j’ai un conseil à vous donner pour explorer ce dernier, ce serait de trouver un hébergement pour une nuit ou deux afin de parcourir la distance sur deux voir trois jours. Le Cap Corse recèle de bien des merveilles que nous n’avons malheureusement pas toutes vues. Il mérite bien aussi, qu’on s’attarde un peu plus dans ses villages, ses montagnes et sur ses petites plages reculées.

Vous aimerez aussi

11 Commentaires

  • Reply
    Mitchka
    21 janvier 2017 at 8 h 14 min

    La Haute-Corse est définitivement ma “corse préférée” !! merci pour la balade matinale, ça m’a fait du bien ce soleil 🙂

    • Reply
      Cecile
      21 janvier 2017 at 8 h 32 min

      Je pense que c’est exactement pareil pour moi même si nous n’avons pas encore fait le sud de l’île. Ce côté sauvage c’est vraiment merveilleux !!

  • Reply
    Sabrina
    21 janvier 2017 at 13 h 02 min

    Ah tu me fais rêver. Tes photos sont vraiment belles.
    On a hésité à y retourner cet été. Ce sera finalement Marseille et sa région que je ne connais pas du tout.
    Une chose est certaine cette région de la Corse c’est magique.
    Merci pour ce bel article.

    • Reply
      Cecile
      22 janvier 2017 at 9 h 11 min

      Nous aussi on devait y retourner cet été pour visiter le sud mais les tarifs des traversés et des hébergements ont eu raison de notre porte monnaie. Changement de cap donc ça sera le Portugal

  • Reply
    Chacha Aventurière
    24 janvier 2017 at 7 h 14 min

    Je rêve de Corse, malheureusement les départs de Lille ne collent pas toujours avec les dates des vacances scolaires des vacances de Pâques. J’ai surtout envie de découvrir cette île hors affluence juillet/aout.
    Tes photos sont super belles, merci de ce beau partage qui me réchauffe en cette hiver frigorifique.

    • Reply
      Cecile
      29 janvier 2017 at 9 h 11 min

      Merci Chacha oui hors saison c’est surement très bien j’espère un jour y aller aussi au printemps ou en automne aussi.

  • Reply
    Sylvie
    4 février 2017 at 11 h 30 min

    Voilà qui me rappelle à nouveau de merveilleux souvenirs de notre séjour en Corse, qui commence à dater maintenant ! Nous avions fait une brève découverte du Cap Corse, car malheureusement le planning étant chargé nous n’avons pu y consacrer qu’une seule journée (tour du Cap Corse et désert des Agriates, le tout en partant de Corte). Autant dire que nous avons passé notre temps dans la voiture (mais au bout de 3 de semaines de rando nous n’étions pas mécontents de cette journée “repos”)… Les noms que tu cites ne me sont donc pas inconnus, mais nous n’avons pas eu le temps de visiter Nonza par exemple, ni le port de Centuri (et avec ce que tu en dis tu me donnes très envie) etc. Comme je le dis toujours, il faudrait qu’on y retourne. Le problème, c’est que ça représente un certain budget comme tu dis et qu’on a aussi envie de découvrir d’autres endroits… Il faut donc faire des choix, c’est pas facile ! En tout cas tes photos sont vraiment magnifiques ! Merci pour ce très chouette partage !

    • Reply
      Cecile
      5 février 2017 at 9 h 38 min

      C’est vrai que ça représente un sacré budget on pensait y retourner cet été mais les tarifs sont exorbitants, on c’est rabattu sur une autre destination. Mais j’ai bien l’intention d’y retourner un jour pour en découvrir un peu plus.

      • Reply
        Sylvie
        7 février 2017 at 20 h 16 min

        Oui moi aussi !

  • Reply
    Itinera Magica
    6 février 2017 at 14 h 09 min

    Ah, comme tu me fais rêver ! merveilleuse, magnifique Corse, il faut vraiment que je la découvre !

    • Reply
      Cecile
      6 février 2017 at 15 h 38 min

      Ah oui oui oui il faut y aller !!!

    Laisser un commentaire