La Corse

Des îles Sanguinaires d’Ajaccio aux tortues d’A Cupulatta

Petit retour en arrière pour cet article, comme vous l’aurez peut être remarqué j’essaie de vous raconter notre séjour en Corse de manière chronologique. J’avais gardé précieusement les iles Sanguinaires d’Ajaccio (faites lors de notre première semaine) pour le thème du 1er décembre des RDV #EnFranceAussi mais comme vous l’avez constaté j’ai préféré vous parler de l’Ile de la Cité et de l’Ile St Louis (J’aime bien changer mes plans de départ :)) Mais je vous fais confiance vous arriverez à suivre sans problème, vu que l’on reste en Corse !!

Nous revoici donc la première semaine de  notre arrivée en Corse. Nous avons déjà vu beaucoup de chose, les Calanches de Piana, l’arrière-pays Corse avec ses montagnes et ses rivières, des plages de toute beauté et pris le bateau pour visiter la superbe réserve de Scandola. Nous avions noté dans notre carnet de route « A faire : la ville d’Ajaccio, ses îles Sanguinaires et ses alentours », nous avons hésité, mais pas très longtemps, vu la distance (2h30 aller tout de même) et nous sommes partis par un beau matin le plus tôt possible c’est-à-dire 9h pique-nique en poche. 2h30 plus tard et quelques bouchons sur Ajaccio (si si des bouchons nous n’étions plus trop habitués) nous découvrons avec nos grands yeux émerveillés les îles Sanguinaires d’Ajaccio.

Histoire :


Situé à l’entrée du Golfe d’Ajaccio, ces quatre petits tas de cailloux connus mondialement font toute l’histoire de la région. L’origine du nom est un peu flou, d’un côté, il ferait allusion au sang noir (i sangui neri) des malades atteints de la lèpre, d’un autre il proviendrait plutôt de la déformation du nom ancien de « Sagonares Insulae » inscrit sur d’anciennes cartes conservées au Vatican.

L’idéal pour les découvrir est de faire une petite virée en bateau afin de s’en approcher au plus près. Mais l’option de rouler jusqu’à la pointe de la Parata (depuis le centre d’Ajaccio environ 30 min de voiture, il y également un petit tain qui fait la navette) et de faire le tour à pied de celle-ci en montant en haut de la tour Génoise permet tout aussi bien d’en admirer toute la splendeur.

Il est déjà 11h30 lorsque nous atteignons la Pointe de la Parata. Un parking immense permet de se garer sans aucun problème. C’est parti pour une petite virée à pied et nous allons de surprise en surprise le site est fantastique le panorama sur les îles Sanguinaires exceptionnelle.

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio
Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires d’Ajaccio

Lorsque nous revenons à la voiture, il est déjà presque 13h et les estomacs crient famine. La Pause dej s’impose donc avant de repartir. Notre (enfin mon idée) était ensuite d’aller traîner dans la vieille ville d’Ajaccio. Mais le monde en arrivant vers le port nous décourage (en plus il fait franchement très chaud ce jour-là) et  surtout, nous avons promis une autre visite aux enfants qui (j’avoue) a servi un peu de carotte pour la petite marche aux iles Sanguinaires sous la chaleur écrasante corse…..

Trois

photos

d’Ajaccio

C’est donc à la cité des tortues A Cupulatta, situé à environ 30 min de voiture d’Ajaccio que nous terminons cette journée.

Ce dernier est un centre d’élevage et de protection de la tortue terrestre et marine. Son fondateur, Philippe Magnan, a constitué sur ce site une collection remarquable et diversifiée de spécimens. Ouvert depuis 1998, il héberge aujourd’hui 3000 tortues de 170 espèces différentes.

Un site remarquable ombragé loin des plages Corses et du tumulte de la ville un havre de paix que nous avons pleinement apprécié et savouré avec grand plaisir.

 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta
 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta
 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta

 la cité des tortues A Cupulatta

Prochaine épisode de notre voyage à suivre bientôt direction le Cap Corse !!

Vous aimerez aussi

14 Commentaires

  • Reply
    tania
    17 décembre 2016 at 18 h 25 min

    très belles photos Cécile
    je ne savais pas que t avais autant d avance pour le #mercredimenagerie

    • Reply
      Cecile
      18 décembre 2016 at 1 h 22 min

      Merci 🙂 en effet j’en ai encore plein d’autre d’ailleurs 😉

  • Reply
    Sabrina
    18 décembre 2016 at 18 h 43 min

    Quel bel article encore une fois.
    Etre trimbalée d’un lieu à un autre me va très bien.
    Ah oui et…photos sublimes.

    • Reply
      Cecile
      19 décembre 2016 at 12 h 07 min

      Merci ça me fait bien plaisir contente que ça t’es plus autant. La suite bientôt promis 🙂

  • Reply
    Sabrina
    19 décembre 2016 at 15 h 11 min

    On attend sagement la suite alors.

    • Reply
      Cecile
      28 décembre 2016 at 8 h 31 min

      Promis elle arrive début janvier !

  • Reply
    Itinera magica
    20 décembre 2016 at 9 h 04 min

    Oh la cité des tortues, j’adore ! Je voudrais vraiment decouvrir la Corse. Tes photos sont superbes 🙂

    • Reply
      Cecile
      28 décembre 2016 at 8 h 32 min

      Merci oui la Corse est une île paradisiaque qu’il faut absolument découvrir tu ne sera absolument pas déçu.

  • Reply
    isabelle
    23 décembre 2016 at 18 h 09 min

    Très beaux paysages ! La Corse porte tellement bien son surnom…

    • Reply
      Cecile
      28 décembre 2016 at 8 h 33 min

      Oh que oui !! Il faut le voir pour le croire d’ailleurs.

  • Reply
    Lauriane
    10 janvier 2017 at 12 h 19 min

    J’ai été une fois en Corse plus jeune, mais je ne connais pas du tout l’île alors qu’elle a l’air tellement magnifique ! Il va falloir que je m’organise un petit voyage/challenge au départ de Montpellier pour pouvoir la découvrir 🙂
    Les tortues sont toutes mignonnes ! J’en voulais une quand j’étais petite mais à 100Fcs c’était trop cher pour mon papi ! Heureusement car elles sont bien mieux dans la nature ou chez ce monsieur qui doit certainement recueillir un certain nombre de ces malheureuses abandonnées…

    • Reply
      Cecile
      10 janvier 2017 at 15 h 05 min

      En effet les îles sanguinaires sont vraiment un lieu splendide à découvrir en Corse j’espere que tu auras l’occasion d’y aller. En effet, la sauvegarde de l’espèce des tortues Corse est ai coeur de ce parc. Ils leur arrive d’en récupérer car elles dont encore nombreuses à vivre à l’état sauvage sur l’île de les soigner et de les relâcher. C’est un belle endroit également à faire ça change de la marche et de la plage

  • Reply
    Sylvie
    15 janvier 2017 at 18 h 51 min

    Quel plaisir de découvrir les îles sanguinaires “à pied”, car moi je ne les ai vues que très brièvement du bateau lors de notre virée à la réserve de Scandola… Le temps nous a manqué ensuite pour les découvrir à pied, mais le site a l’air remarquablement joli vu de la terre ! Quant aux tortues, j’avoue que je n’aurais pas été spécialement tentée car j’aurais eu peur que ce soit trop lassant de ne voir que des tortues, mais visiblement je te sens emballée ! Alors merci pour toutes ces chouettes découvertes !

    • Reply
      Cecile
      16 janvier 2017 at 15 h 27 min

      En effet les îles sanguinaires à pieds c’est vraiment top. Pour la réserve des tortues pas d’ennuie possible car il y a plein d’espèces différentes et puis surtout le site n’est pas immense ont en fait le tour en 1h30-2h juste ce qu’il faut !!

    Laisser un commentaire