Menu

Nous ne pouvions pas quitter l’Ille-et-Vilaine sans visiter Dinan et Dinard. Malheureusement, la météo ne nous aura pas permis d’en voir grand-chose. D’une petite promenade sur le front de mer à Dinard à quelques pas dans les ruelles et sur les remparts de Dinan que déjà, la pluie nous rattrape et nous trempe comme des souches. Mais la Bretagne reste la Bretagne, nous l’aimons malgré tout. A posteriori en regardant nos photos, je trouve même que la pluie lui confère un certain charme qui n’est pas pour me déplaire (surtout maintenant que je suis au chaud derrière mon ordinateur ;)).


Dinard

Station chic de la côte d’Émeraude, Dinard est un lieu de villégiature très prisé et très chic avec ses magnifiques maisons Belle Époque qui bordent la mer.

Si la station est très animée l’été, fin octobre elle est déserte et la majorité des villas sont closes. Nous n’avons eu le temps que d’une courte balade le long du front de mer par le chemin de la Malouine avant que la pluie nous pousse à rebrousser chemin. Malgré tout, nous avons pu admirer Saint-Malo au loin et rêver un peu devant les belles demeures de cette station balnéaire.


Dinan

Cette cité médiévale protégée par près de trois kilomètres de remparts nous aura donné du fil à retordre.

Après une première tentative de visite, juste après notre découverte de Dinard, la pluie trop forte, va mettre un premier coup d’arrêt après seulement quelques pas dans la vieille ville. Aucun intérêt à poursuivre la visite de la ville si c’est pour avoir le nez collé au sol et les pieds trempés. Quelques jours plus tard, nous tentons une deuxième visite. Le ciel est bien menaçant et finira par déverser encore une fois de belles averses. Néanmoins nous aurons eu tout de même le temps de visiter une partie de cité médiévale et de monter admirer la vue depuis les remparts. Pour la visite du port en contrebas le long de la Rance, ce sera pour une prochaine fois.

Cependant, Dinan aura tenu toutes ses promesses. C’est peut-être la ville que nous avons préférée durant ce séjour capricieux en Bretagne. Le patrimoine médiéval que la ville a su garder et mettre en valeur reste authentique et il est assez facile d’imaginer l’animation qu’il devait y avoir ici au moyen-âge. Les ruelles commerçantes animées, les charrues pleines de denrées, les marchés hauts en couleur et le bruit des sabots des chevaux. Fermez les yeux, vous y êtes.

Un concentré de Bretagne à l’état pur. Mélange de mystères, de traditions ancestrales, de druides et de légendes. Un rayon de soleil pour soulever le voile, mais déjà la brume épaisse au loin revient et enveloppe de nouveau ce petit pays.


Le mot de la fin…

La Bretagne est bien à elle seule un petit pays. Comme chaque région de France d’ailleurs. Chacune d’elle est, farouchement attachée à ses traditions et à son patrimoine identitaire. La France est ainsi faite et c’est bien cela que nous aimons tant dans notre pays aujourd’hui mis à mal avec cette épidémie de Coronavirus.

Si les voyages sont pour le moment mis entre parenthèses, nous gardons tout comme vous l’espoir de repartir très vite découvrir d’autres horizons, d’autres pays, d’autres terres de France.


 

 
A propos de l'auteur

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

4 Commentaires

  • Chacha Aventurière
    16 avril 2020 at 7 h 05 min

    Une belle balade qui nous apporte de l’oxygene en ces temps compliqué
    Merci Cécile !

    Répondre
    • Cecile
      16 avril 2020 at 19 h 14 min

      Merci Chacha j’avais à cœur de partager avec vous tous cette belle étape à Dinan et Dinard et tu as raison ça fait aussi du bien de voyager en image.

      Répondre
  • Anne LANDOIS-FAVRET
    18 avril 2020 at 16 h 55 min

    J’ai fait Dinard il y a quelques années, de belles demeures, j’en m’en souviens ! La situation géographique est intéressante, cela donne de beaux paysages pas loin de la ville. Dinan, je n’ai pas encore fait ! 🙂

    Répondre
    • Cecile
      18 avril 2020 at 19 h 20 min

      Le deux villes valent vraiment le détour dommage pour le temps capricieux qui ne nous a pas permis d’explorer comme nous aurions aimé.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.