Scroll to Content

Et bien voilà c’est le grand jour pour nous lundi 29 février 2016 nous partons pour 5 jours à Venise. Cette année nous avons fait une entorse à notre programme habituel des vacances d’hiver, nous avons lâchement délaissé les sports d’hiver et notre chère station des Aillons-Margériaz.

Il faut dire que l’année dernière se fut hippique puisque nous avons mis 16h pour faire la banlieue parisienne jusqu’à la station au lieu des 6h habituelles.

Vous allez me dire mais comment est-ce possible ? Alors prenez une alerte météo en vallée du Rhône un samedi de grand départ, une famille qui se dit qu’être bloquée sur l’autoroute ça n’arrive qu’aux autres mais surement pas à eux et encore moins de finir dans un gymnase d’une bourgade perdue en rase campagne. Ajoutez à cela des chaînes défaillantes qui vous lâchent lamentablement à 5 km de l’arrivée au beau milieu de la montagne (parce que oui les chaînes étaient forcement défaillantes c’est juste impossible que nous les ayons mal posées !!) vous prédisant une nuit dans la voiture ou pire dévorés par des loups,  saupoudrer le tout de trois enfants au bord de l’épuisement et de la terreur lorsqu’ils comprennent que face aux loups leurs parents ne pourront rien pour eux et d’une mère au bord de l’hystérie quand son mari décide de partir seul dans la montagne à la recherche d’une improbable dépanneuse avec la clé de la voiture (ce qui enclenche le verrouillage automatique) la laissant à l’extérieur alors que les enfants sont dedans en train de hurler et vous obtenez ainsi la recette magique pour faire de votre voyage un véritable cauchemar.

Bon rassurez-vous nous n’avons pas été dévorés par les loups (forcément sinon je n’écrirai pas ces lignes et vous n’auriez jamais entendu parler de la Famille France-Trotteuse) le propriétaire du chalet est venue à notre secours. Nous avons dû abandonner notre Scénic adoré aux loups qui n’ont pas du l’apprécié puisque nous l’avons retrouvé intact le lendemain. Rajouté à tous cela une semaine de temps exécrable, ainsi qu’une mini-trotteuse qui cette année pour une raison inconnue avait décidé qu’elle ne prendrait ni le tire fesse ni le télésiège réduisant ainsi considérablement le champ des possibilités du ski, le but étant de monter en haut de la montagne pour en redescendre, nous sommes bien tous d’accord et vous comprendrez alors plus facilement maintenant pourquoi cette année franchement les sports d’hiver c’était NON !!!

C’est donc avec une immense joie que nous nous levons en ce lundi à 4h du mat’ pour décoller à 7h10 de l’aéroport d’Orly. Comme pour aller à Rome nous avons pris la compagnie Pickmecab pour nous y rendre, toujours au top niveau nickel chrome !! 1h40 plus tard à 8h50 notre vol Easyjet se pose à l’aéroport St Marco de Venise.

Notre bateau navette Alilaguna
Notre bateau navette Alilaguna

On a cherché la solution la plus simple pour nous rendre à notre hébergement situé près du pont Rialto, celle de la navette de l’Alilaguna nous a pleinement satisfait. L’embarcadère est situé à 5-10min de marche du terminal par un chemin aménagé et bien indiqué, on y arrive sans souci. Nous avions pris nos places sur internet mais on peut aussi les acheter sur place au guichet. Compter 25€ par personne pour l’aller/retour, ça n’est pas donné mais pas plus cher que de prendre le bus qui vous conduit à l’entrée de Venise par la route puis de prendre le vaporetto (bateau-bus de Venise) et ça nous a évité un changement.

DSC_0137

DSC_0139

DSC_0140
Pont Rialto

La météo par contre n’est pas au rendez-vous, il fait gris et il bruine, le charme opère moins vite et les ruelles étroites avec la valise s’avère vite casse pied. Heureusement on trouve rapidement l’hôtel où nous devons récupérer les clés de notre appartement vénitien.  Quelques ruelles et escaliers plus tard nous l’atteignons enfin. On y fait que déposer nos valises car le ménage n’est pas encore terminé.

DSC_0143

On repart donc aussi sec vers la place Saint Marco à l’affût d’un endroit où prendre un petit dej revigorant. C’est dans une petite ruelle juste avant la place, au départ peu convaincu, que nous entrons dans une, je ne sais pas trop comment qualifier l’endroit, c’est à la fois une boulangerie, un restaurant vu qu’il y a une belle salle à l’arrière, un café, bref finalement un endroit bien sympathique qui nous a servi assez souvent le midi de cantine vu qu’ils y vendent sandwichs, parts de  pizza et moult choses pour restaurer les estomacs affamés des touristes.

Ainsi rassasiés et réchauffés nous atteignons La fameuse place. Alors comment vous décrire notre ressenti  sans vous démotiver de lire la suite de nos aventures à Venise ? On va dire qu’il pleut, qu’on est un chouïa fatigué donc on est un peu déçu, mais pas démotivé pour autant, on se dit que demain avec le soleil ça sera surement mieux (et je vous rassure le lendemain en effet avec le ciel bleu c’était beaucoup mieux, vous pouvez donc continuer à nous lire !!).

DSC_0151
La place St Marco

DSC03263

DSC03261
La Basilique St Marco

 

DSC03264
Le Palais des Doges
DSC03268
San Giangio Maggiore et les fameuses gondoles

Nous avons continué à explorer les ruelles mouillées de Venise mais la fatigue s’est assez vite fait sentir, nous avons donc rapidement regagné l’appartement, défait les valises, fait quelques courses au supermarché du coin et dîner à l’appartement.

DSC_0158

DSC03257

DSC_0157

La télé ne fonctionne pas, de tout façon on ne comprend rien à l’italien donc au lit tout le monde pour reprendre des forces.

 

Publié par:

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.

Commentaires

  1. les photos sont chouettes mais vos mésaventures en montagne m’ont fait mourir de rire presque !! désolée !! 🙂

  2. Si tout va bien , Venise sera au programme de février 2017 ….
    Très belle visite en tout cas, merci du partage

  3. Après un tel départ au ski, je crois que je n’oserai plus jamais m’y rendre en voiture !
    Et Venise,… vos photos, malgré la météo réussissent à mettre le doigt sur la raison pour laquelle des millions de touristes s’y rendent. J’en rêve aussi, mais je n’ai aucune idée du jour où j’irai y mettre un pied.

    • Pourtant je pense que nous repartirons au ski, histoire de ne pas rester sur un mauvais souvenir, en plus je pense qu’on a atteins le top 1 du pire voyage…..enfin j’espère !!!
      J’espère que tu aura un jour la possibilité de voir Venise, c’est incontestablement à faire au moins une fois.

  4. Est ce parce que j’ai plusieurs amis qui ont été emballés par Venise que malgré la pluie, je trouve tes photos très belles ? C’est sans aucun doute parce que Venise, c’est Venise, et que c’est beau ! En tout cas j’en ai tant entendu parler en bien que j’ai bien envie d’y aller ! Alors ça m’étonnerait que ton récit m’en dissuade. Hâte de lire la suite… Quant à votre dernier séjour à la neige, ne restez surtout pas là-dessus : bien sûr qu’il faudra y retourner !

  5. L’histoire du ski m’a fait hurler de rire !
    Super jolies photos de Venise

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.